Acceptez le soutien des hommes et des femmes de Dieu - Ils ne sont pas vos ennemis

comprendre les enjeux de notre époque mettre sa spiritualité au service de l'humanité oppression/injustices Apr 25, 2021

Les hommes et les femmes de Dieu, ceux qui appellent à Dieu, opèrent dans le domaine de la prière, de la louange et du sacré. Ils invitent les autres à vivre dans le souvenir de Dieu.

Ils expriment donc leur inquiétude, leur attention et leur solidarité avec les opprimés et les militants en les défendant à travers l’utilisation du langage sacré : la prière. Ils appellent les gens à prier et à s’adresser à Leur Seigneur afin de les responsabiliser dans leur lutte et de leur faire prendre conscience que Dieu est avec eux et qu’à travers ces luttes et revendications, c’est Lui qu’ils doivent chercher à atteindre. Ils rappellent aux militants la nécessité de s’engager dans le combat avec des intentions claires tournées vers le Seigneur, faisant appel à Sa Force.

 

"Les hommes et les femmes de Dieu opèrent dans le domaine de la prière, de la louange et du sacré. Ils invitent les autres à vivre dans le souvenir de Dieu."

 

 Les gens de Dieu voudront naturellement ouvrir les espaces sacrés aux gens, à la fois au sens figuré en leur donnant des opportunités pour prier et aussi en termes d’espaces physiques réels, leur offrant un abri dans la Présence de Dieu. (les Maisons de Dieu sont connues pour être des sanctuaires et, traditionnellement, même pendant la guerre, elles ont fonctionné comme des refuges pour ceux qui étaient poursuivis par les forces du mal de l’être humain).

 

LAISSEZ LES GENS DE DIEU ÊTRE DES GENS DE DIEU

Les hommes et les femmes de Dieu parlent continuellement de Dieu et rappellent aux activistes et aux opprimés qu’il leur faut prendre Dieu pour Allié dans la lutte contre le mal tel qu’il se manifeste, que ce soit sous la forme de l’État, de la police ou des systèmes racistes.

Ils rappellent cette nécessité parce qu’ils savent que lorsque le mal se déchaîne de toute ses forces, les gens se font écraser. À moins qu’ils ne s’appuient sur la Force de Dieu pour les porter. C'est par amour pour les autres qu'ils ne veulent pas les voir se lancer dans cette bataille sans armes ou qu’ils en sortent blessés.

L’un des plus grands préjudices qui peut se produire est de voir des personnes s’engager dans une lutte avec une telle foi en leurs idéaux et dans le fait que leurs actions mèneront à de grands résultats finir par se sentir vaincus et même désillusionnés si ces actions n’apportent pas le changement durable escompté. L’antidote à cette déception est de se rappeler que Seul Dieu peut changer les choses et que nous devons toujours nous tourner vers Lui et ne pas attendre que les humains tentent de provoquer le changement à travers leurs actions limitées.

 

"Lorsque le mal se déchaîne de toute ses forces, les gens se font écraser. À moins qu’ils ne s’appuient sur la Force de Dieu pour les porter."

 

LES ACCEPTER COMME ALLIÉS

Les gens de Dieu offriront leur soutien aux militants sous forme de prières et de conseils sincères. Dans la plupart des autres cultures, ce rôle n’est pas contesté. Nous constatons par exemple que, dans les cultures autochtones d’Amérique du Nord, il s'agit d'une chose appréciée par tous dans la communauté : les chefs spirituels sont autorisés à être des chefs spirituels. Et avec les aînés de la communauté, ils sont invités à donner leurs conseils de cœur à cœur aux guerriers et aux militants. 

Leurs conseils sont non seulement appréciés, mais recherchés. On ne s’attend pas seulement à ce qu’ils soutiennent les actions entreprises par les activistes, ces activistes viennent à eux pour chercher approbation et bénédiction, et non pas l’inverse. On ne leur dit pas : « occupez-vous de ce qui vous regarde ».

Pourquoi le dénigrement des anciens et des savants est-il devenu si largement accepté parmi les musulmans ?

 

FAIRE PREUVE DE PATIENCE POUR ÉCOUTER CE QU’ILS ONT À DIRE

Disons-le une fois pour toutes : nous n’avons jamais conseillé de NE PAS ÊTRE ACTIF DANS LA LUTTE CONTRE L’OPPRESSION. Nous avons même dit clairement : NOUS DEVONS LUTTER CONTRE L’OPPRESSION. Nous avons dit : allez protester et quand vous le faites, assurez-vous de le faire en prenant Dieu comme Allié.

Et pourtant, les gens insistent pour supposer que chaque fois que nous parlons de prière, nous supposons nécessairement que tout le reste n’est pas bon. Ne pouvons-nous pas entendre un imam, un savant ou un leader religieux quand il ou elle nous rappelle que la seule stratégie à Badr, et ce même pendant que l’action se déroulait, était la prière qui a précédé toute action ? Ne devrions-nous pas rappeler aux gens la clé de tout succès ?

 

NOUS SOMMES DU MÊME CÔTÉ

Les gens qui ont voué leur vie à la prière entretiennent un espace sacré pour les autres. Ils font des avancées importantes et ouvrent la voie à la lutte contre le mal. Ils ne devraient pas avoir à vous prouver qu’ils sont de votre côté en adoptant le langage et les slogans des militants.

Ils parlent la langue de la prière, et si vous ne voulez pas prier avec eux, respectez au moins la prière en tant qu’outil légitime et significatif contre le mal et l’injustice, et autorisez au moins ceux qui parlent cette langue à le faire, sans les forcer à parler la vôtre. Aimez toute langue qui appelle à la justice, même si ce n’est pas celle que vous avez choisi d’utiliser.

Cela fait trop longtemps que nous avons permis le dénigrement et la mise à l’écart des hommes et femmes de foi et que nous les avons laissés se faire traiter comme s’ils n’avaient pas de rôle à jouer dans le changement de l’état du monde ou le combat contre l’injustice. Pire encore, certaines personnes les accusent d’être égoïstes ou détachés des luttes des opprimés.

 

"Cela fait trop longtemps que nous avons permis le dénigrement et la mise à l’écart des hommes et femmes de foi et que nous les avons laissés se faire traiter comme s’ils n’avaient pas de rôle à jouer dans le changement de l’état du monde ou le combat contre l’injustice."

 

Il est incroyable d’entendre quelqu’un dire une telle chose sans vraiment connaître les personnes qu’il juge. C’est un vieux stéréotype qui dépeint les religieux comme des poids morts assis dans un coin, leur chapelet à la main, ne contribuant en rien à la société. C’est une image caricaturale qui a été inventée par les régimes athées post-coloniaux (néo-coloniaux) dans les pays musulmans afin d’écarter l’islam et les pratiques spirituelles de la vie civile.

 

CE QUE VOUS NE VOYEZ PAS

Je dois vous dire que j’ai connu des gens de Dieu. J’ai vu l’amour qu’ils portent à l’humanité toute entière et plus particulièrement l’amour et l’inquiétude qu’ils portent aux opprimés ainsi que la manière dont ils luttent pour mettre fin aux souffrances et au mal du racisme et à l’injustice qu’il génère. Leur engagement dans ces luttes va au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. J’ai entendu les prières qu’ils formulent dans l’obscurité de la nuit par amour pour les opprimés, tandis que beaucoup d’autres sont profondément endormis. Qu’est-ce que cela, si ce n’est une contribution qui change le destin ?

 

"J’ai connu des hommes de Dieu. J’ai vu l’amour qu’ils portent à l’humanité toute entière et plus particulièrement l’amour et l’inquiétude qu’ils portent aux opprimés ainsi que la manière dont ils luttent pour mettre fin aux souffrances et à l’injustice."


Quant à leur façon de s’investir cœur et âme, travaillant inlassablement jour et nuit dans des programmes à long terme pour remédier aux maux du racisme et du sexisme (entre autres) n’est-ce pas une contribution au combat qu’il faut mener ?

Et qu'en est-il des larmes qu’ils versent par amour pour les opprimés et de leur appel à Dieu pour les libérer ? Je suis convaincu qu’il s'agit là des moyens qui apporteront la victoire et la libération des maux du racisme, de l’oppression et du suprémacisme blanc.

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !