Célébrer la naissance d'un Prophète

marcher dans les pas des maîtres de la conscience vivre en harmonie avec le divin Dec 18, 2021

 

Les prophètes sont la lumière de la guidance que Dieu a envoyée à l'humanité. Dans le Qor’an, Dieu dit au sujet de la naissance de notre maître Jean le Baptiste : "que la paix soit sur lui le jour de sa naissance” (S.19 - V.15) avant d’attribuer ces autres paroles à notre maître Jésus : “que la paix soit sur moi le jour de ma naissance” (S. 19 - V. 33). Dieu nous raconte également l'histoire de la naissance et de l'enfance du prophète Moïse. Que Dieu continue de nourrir l’être de chaque messager et nous connecte avec chacun d’entre eux. 

Les naissances des prophètes et messagers ne sont pas des naissances normales ou banales, ce sont des signes pour celui qui veut voir. Nous ne devons par conséquent pas les ignorer, mais plutôt les méditer profondément, les commémorer et les honorer. En tant que musulmans, nous célébrons chaque révélation et chaque miracle. Nous célébrons l'entrée dans cette existence de chaque prophète porteur de Lumière parce que nous voyons en cela une célébration de la Guidance envoyée par Dieu à l'humanité. Célébrer ces signes, c'est célébrer Dieu lui-même. Leur tourner le dos, c'est tourner le dos à Dieu.

 

 

UNE INVITATION PROPHETIQUE

Lorsque le Prophète Jésus (que Dieu nous connecte à lui) célèbre sa naissance en disant : “la paix soit sur moi le jour de ma naissance”, on peut y voir une invitation à multiplier les formules de demande de connexion et de paix à lui le jour de sa naissance. On sait aussi que le Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) jeûnait tous les lundis parce que c'était le jour de sa naissance.

On voit donc que les prophètes eux-mêmes ont commémoré leur propre naissance parce qu'ils n'y voyaient rien de personnel : ils le faisaient par reconnaissance envers leur Seigneur pour toutes les bénédictions qu’ils avaient reçues et auxquelles ils invitaient le monde. Comme le dit le Prophète Joseph (que Dieu nous connecte à lui) : "Tout cela provient de la faveur de Dieu sur nous et sur les gens, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants" (S.12 - V.38).



LA QUESTION DE LA DATE

Certains disent que le problème de Noël serait son origine païenne et que ce ne serait pas la “vraie” date de naissance de Jésus. A ce sujet, je pense que nous devrions être très prudents et réfléchir avant de prendre pour argent comptant ce qui se dit ici et là à propos des fêtes ou dates religieuses. Car il se peut que ces opinions proviennent de courants anti-religieux qui ont pour but de déstabiliser et décrédibiliser (voire même de tourner au ridicule) toute croyance en Dieu.  

Par exemple, dans une mythologie païenne, il existe une histoire d’un dieu qui ressemble à s’y confondre à l'histoire du prophète Moïse telle que relatée dans le Qor’an : sa mère le met dans un panier sur le fleuve, un roi tyrannique le trouve et l'élève, et ainsi de suite. Est-ce que cela implique pour autant que l'histoire du prophète Moïse serait d’origine païenne ? Bien sûr que non.

Il existe également un mythe sur une déesse de la mer appelée Marya qui aurait donné naissance au dieu soleil. Et certains se sont basés sur cette histoire pour essayer de discréditer toute l'histoire de notre dame Maryam et du Prophète Issa (que Dieu continue de nourrir leur être et nous connecte à eux).

De même, du temps de notre bien-aimé Prophète, il y avait une idole au Yémen que les gens appelaient "Ar-Rahman". Aussi, lorsque les gens de la Mecque entendirent le nom de Dieu Ar-Rahman (le plus Proche de vous que vous-même, le Créateur et diffuseur de l’Amour Inconditionnel), ils lui ont rétorqué qu’il n’avait fait que bouder les idoles locales pour adopter celles du Yémen. 

De nombreux orientalistes essaient de discréditer nos fêtes et tout ce qui se trouve dans le Qor’an en mentionnant des légendes, des mythes ou des croyances historiques qui semblent “expliquer” à leurs yeux l'origine de nos croyances. Par pitié, ne les aidons pas de manière involontaire à remettre en doute quoi que ce soit de notre si magnifique religion. Il est triste de voir certains se réjouir de voir des livres qui jettent le doute sur le christianisme, le judaïsme et toute l'histoire des enfants d'Israël, alors que notre Qor’an évoque les mêmes histoires dans les grandes lignes.

 

 

CE QUI COMPTE

Je nous invite donc à tous nous poser la question : si l'anniversaire du Prophète Jésus (que Dieu nous connecte à son être) coïncidait vraiment avec une fête païenne, quel serait le problème ? En fin de compte, ce n'est pas la date exacte qui compte. Ce qui compte, c'est que c’est ce moment qui a été choisi par une très large partie de l’humanité pour célébrer ce moment si important : le moment de cette naissance miraculeuse. 

On peut comparer cela à ce que notre Prophète a fait lorsqu’il a vu les juifs de Médine célébrer le jour de ‘Achoura (qui était le jour de l’ouverture de la mer selon eux). Il a revendiqué son droit à s 'affilier à notre maître Moïse et a commencé à commémorer le Jour de ‘Achoura sans se demander si c’était là la date exacte, mais en leur montrant la bonne manière de le faire : par le jeûne dans ce cas-ci. 

Dans le même esprit, nous souhaitons nous unir pour honorer la naissance d'un prophète, et totale harmonie avec sa propre déclaration : “la paix soit sur moi le jour de ma naissance", en se connectant à la paix universelle que portait notre Prophète Jésus, notre Prophète Mohammed et tous les Messagers de Dieu. Car ce que nous célébrons, c'est le cadeau de la guidance et de la conscience. 

 

 

LA MISSION DES MUSULMANS

Nous souhaitons inviter toutes les personnes qui ont oublié la spiritualité dans leurs festivités de Noël aujourd'hui en leur rappelant le sens de cette célébration et en les aidant à réaliser leur connexion à Dieu et à leur Messager. Et nous ne pourrons y parvenir par la critique du choix de la date de célébration.

Je crois que c'est la mission des musulmans aujourd'hui : si nous croyons que certaines idées fausses sont entrées dans la croyance ('aqida) de certaines personnes, et que de nombreuses mauvaises formes de célébration ont remplacé le vrai type de célébration qui devrait avoir cours en l'honneur des prophètes, notre approche ne devrait pas consister à rejeter le tout, mais plutôt de raviver et de montrer l'esprit et la bonne manière de le faire. Puissions-nous devenir des stabilisateurs et des serviteurs de la guidance de l'humanité. 

 

Bonne célébration de naissance de Jésus à tous les musulmans qui sont censés être les vrais disciples et les vrais gens de Jésus-Christ, et de tous les messagers de Dieu. Ils devraient être les premiers à se réjouir de la naissance miraculeuse de la Vierge que Dieu Lui-même célèbre dans l'une des sourates les plus belles et les plus émouvantes du Qor’an qui porte son nom.

Et bonne fête de célébration de naissance prophétique à tous ceux qui s'associent à Jésus ne serait-ce que par le nom, avec des prières sincères à Dieu et espérant qu'ils retrouvent le véritable esprit de cette célébration des Cadeaux Divins dans leur vie.

 

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !