Des mots pour faire la paix

développement spirituel nourrir sa relation avec dieu et apprendre à lui parler prières/méditations réconciliation Apr 14, 2021

Que signifie se réconcilier avec notre Créateur ?

La réconciliation est le processus qui consiste à faire la paix, à accepter et à parvenir à un état d'harmonie. Elle signifie se réaligner avec l'autre.

En ce qui concerne notre relation à Dieu, se réconcilier revient à se souvenir, à littéralement, se r-appeler : s'appeler soi-même à nouveau à occuper la position qui a toujours été la nôtre dans cette relation et à incarner cette position, à la vivre pleinement. Se souvenir, se rappeler revient donc à se poser les questions suivantes :


Qui suis-je ? Et Lui, qui est-Il ? Qui est-Il pour moi, et qui devrais-je être par rapport à Lui ? Qu’est-ce que je recherche dans cette relation ?

Dans son essence, ce processus de réconciliation est résumé dans cette affirmation :


"Nous sommes Ses serviteurs, nous sommes Ses esclaves. Et Il est notre Maître".


Nous Lui appartenons comme un esclave appartient à Son Maître : nous sommes entièrement et complètement sous Sa domination ; mais aussi comme un enfant appartient à sa famille : ce sentiment que vous éprouvez lorsque vous êtes avec des personnes avec lesquelles vous entretenez une relation particulière et une profonde connexion. Le premier type d'appartenance nous rend humbles. Alors que le second nous donne un sentiment de stabilité, de joie et d'aisance. Il s'accompagne d'un accroissement de confiance en Celui à qui nous appartenons et nous procure un sentiment d'identité supérieur à toute autre identité qui peut changer avec le temps et les circonstances. Nous sommes à Lui entièrement et pour toujours, voilà-là notre identité éternelle et perpétuelle.

Nous trouvons ce sentiment d'appartenance dans le début de l'une des plus importantes prières que les Compagnons du Noble Prophète (que Dieu continue de nourrir son être et notre connexion à lui) récitaient et que lui-même a appelé le meilleur des "istighfar", l'apogée de la réconciliation, la meilleure et la plus noble des démarches de réconciliation ("Sayyid al-Istighfar").*

Elle se présente ainsi :


“Ô Toi qui es plus Proche de moi que moi-même
Tu es Celui qui m'élève,
Tu es le Seul que je cherche,
Et il n'existe pas d'autre destination pour moi, que Toi,
Tu es mon Maître
Et je suis Ton esclave
Tu m'as créé
Et je T'appartiens
Tu es le Seul qui mérite vraiment mon cœur
Le voici, accepte-le, il est tout à Toi !
Je Te le livre tout entier sans rien garder,
Je renonce à tout, Seigneur
Aujourd’hui, tout ce que je suis est Tien,
Et sur ce chemin qui me mène à Toi,
Je prends fermement la décision de m'engager
Autant que je peux, à tenir ma promesse d'être fidèle à Toi,
Je déploierai, Seigneur, toute la force et les efforts qui me sont possibles pour parvenir jusqu’à Toi
Vers Toi je me dirige, car c’est en Toi que je trouve refuge
J’avance pleinement reconnaissant de Ta profonde Bonté à mon égard
Et de Tes faveurs manifestes que Tu ne cesses de faire descendre sur moi
Et je prends conscience de mon péché,
Dont j’assume l'entière responsabilité
Seigneur, mes actions ont provoqué ce que personne d’autre que Toi ne pourrait arrêter
Protège-moi et couvre-moi donc du manteau de Ta Grâce et de Ton Pardon,
Celui qui éteindra le feu du mal que j’ai moi-même causé”


Voilà ce qu'est une démarche de réconciliation.

Imaginez le Prophète de Dieu, l'être humain le plus noble, s'adressant à Dieu en lui disant qu'il reconnaît pleinement le mal de ce qu'il a fait. Quel genre de mal un prophète pourrait-il commettre ? Bien évidemment, nul mal ne peut venir de ces hommes de lumières. Mais le Prophète est venu pour nous apprendre quelque chose, pour nous enseigner que même les bonnes actions peuvent entraîner des résultats inattendus et imprévisibles qu’il nous faut connaître, des répercussions négatives qui nous font prendre conscience que nous ne sommes pas omnipotents. Parfois, nous faisons une chose que nous pensons être bonne mais qui peut avoir des effets négatifs sur les autres, et le fait de réaliser cela renforce en nous l’idée que nous ne sommes que des esclaves d'un Seigneur Tout-Puissant, et que Lui Seul peut canaliser nos actions afin que leur effet soit positif.

Nous ne contrôlons rien en réalité.

Parfois, sans nous en rendre compte, nous tombons dans le péché de penser que nous contrôlons le résultat de nos actions, et de cette manière, nous entrons dans une sorte de conflit avec notre Seigneur. À de nombreux endroits de la Sainte Écriture (Qor'an), Dieu s'adresse même aux meilleurs des croyants, y compris les prophètes, sur l'importance de se rappeler qu'il est leur Seigneur, et que nous ne sommes que Ses serviteurs. Il est aux commandes, et nous ne sommes que les témoins de Sa Puissance. Ces versets sont un rappel qui viennent replacer les choses dans la réalité de ce qu'elles sont vraiment, et le fait que de tels rappels s'adressent aux croyants nous montre que même l'être humain le plus accompli a le potentiel de tomber dans un manque de synchronisation avec la Volonté du Seigneur.

Même le serviteur de Dieu le plus sincère et le plus dévoué peut développer un manque de perméabilité à Son Plan, et cela peut se produire de manière très subtile, presque imperceptible pour nous, ce qui peut provoquer de véritables turbulences et une détresse intérieure dans cette vie. Mais le remède est là : si nous nous repositionnons correctement nous reprendrons notre position de serviteurs et nous pourrons enfin reconnaître notre Seigneur en tant que tel. Ce simple repositionnement vient guérir notre tendance à vouloir contrôler quoi que ce soit dans cette vie, une tendance qui finit par conduire l'être humain a un état de détresse et de dépression.


La prière de la Grande Réconciliation est la réinitialisation suprême de notre système intérieur.

 

Au cours de ce mois, procédez à la réinitialisation de votre système intérieur en récitant cette prière 10 fois au début de la journée, et 10 fois à la fin.

 


* selon une narration authentique

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !