Deviens un amoureux, et sache que Dieu t'aime

amour connaître dieu pour mieux l'aimer Apr 22, 2021

Un jour, j’ai dit à mon Shaykh que j’avais une petite maladie physique sans importance. Trois ans plus, tard, il m’a demandé ce qu’il en était de mon état de santé par rapport à cette maladie. Je me rappelle de ce moment comme étant un de mes moments préférés car cela m’a rassuré. Je me suis dit : “mon enseignant tient à moi, il a ce souci pour moi, j’ai une place spéciale”. Et j’ai ressenti cela juste parce qu’il m’a demandé cette seule petite chose au sujet de ma vie terrestre. Lui qui est là pour m’élever et m’apprendre tout ce qui concerne la vie spirituelle et la vie après la mort… Je me suis senti aimé et j’ai senti que je comptais pour lui.

Malheureusement, la génération actuelle, baignée dans l’ingratitude et l’individualisme, ne comprend pas les choses de cette façon. Leurs enseignants peuvent vivre auprès d’eux, les soutenir sur le plan matériel, tout cela ne compte pas vraiment pour eux. Ils peuvent très facilement tout laisser tomber et remettre en question l’amour qui leur a été donné. Ils voudraient que leur enseignant ne leur parle que de religion… Mais qu’est-ce qui ne fait pas partie de la religion ? Qu’est-ce qui n’est pas une opportunité de connexion avec Dieu ?

Et bien évidemment, ils appliquent ce même mode de fonctionnement avec leur Seigneur.

Il faut vraiment s’arrêter pour prendre conscience de certaines choses. Entendez bien cela : Dieu, Lui, l’Unique, l’Intelligence Divine qui contrôle tout cet univers, vient pour me diriger, moi, petit être humain, pour me dire comment prendre soin de ma santé, comment gérer mon argent et ma vie ? Sens-tu l’humilité et aussi l’espoir qu’apporte cette prise de conscience ? Qui suis-je ? Qui es-tu ? Qui sommes-nous pour mériter une telle Attention ? Pour que notre Seigneur Tout-Puissant s’occupe de ces choses-là ?

Il est tellement triste de voir par exemple certaines sœurs trouver le verset du foulard difficile à accepter… Mais attends une minute ma sœur. Qui parle dans ce verset ? C’est Dieu ! Dieu te dit comment mettre ton foulard… c’est de l’amour ! C’est par amour ! Les gens ne comprennent pas cela aujourd’hui. Toujours revient la même rengaine : “Je sais ce que je dois faire, c’est ma vie, etc”… La compréhension des gens est corrompue de nos jours, ils ne voient pas l’amour là où il est, ils ne savent pas le reconnaître.

 

"Dieu, Lui, l’Unique, l’Intelligence Divine qui contrôle tout cet univers, vient pour me diriger, moi, petit être humain, pour me dire comment prendre soin de ma santé, comment gérer mon argent et ma vie ? Sens-tu l’humilité et aussi l’espoir qu’apporte cette prise de conscience ? Qui suis-je, qui es-tu, qui sommes-nous pour mériter une telle Attention ? Pour que notre Seigneur Tout-Puissant s’occupe de ces choses-là ?"

 

Une sœur m‘a dit un jour qu’elle ne croyait pas à ce verset donc, que Dieu lui pardonne. Bien qu’elle veut continuer à dire qu’elle croit toujours que Dieu est l’Unique Dieu, et que le Prophète est le Messager, elle a intégré cette idéologie qui défend comme thèse le fait que certaines parties du Qor’an viendraient de l’interférence humaine, de la culture qui prend le dessus, etc. Comme si notre Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) était un être humain lambda avec les mêmes difficultés qu’un autre homme à se contrôler, et comme si la Révélation n’était pas absolument et complètement Divine…

Donc selon eux, quelques versets seraient l’expression du Divin et d’autres seraient l’expression des limites humaines ou même d’une influence satanique… que Dieu nous protège. Ce courant de pensée a même manipulé des versets pour confirmer ses propos, et a construit des théories autour de cela. Et leur argumentaire repose sur le fait que Dieu le Plus Élevé au-dessus de toute chose, et qu’au vu de Sa grandeur, pourquoi viendrait-il nous dire comment nous habiller, comment diviser nos biens,… Pourquoi descendrait-Il si bas, imaginer Dieu s’abaisser est déjà un blasphème en soi.

Cette argumentation peut fonctionner dans le raisonnement de quelques uns. Mais pas dans celui de l’amoureux.

 

"Aimer et délaisser en même temps ? Ce n’est pas vraiment de l’amour."

 

Car, par exemple, plus tu aimes ton enfant, plus tu vas te soucier de chaque petit détail le concernant, et même du détail du détail. On ne peut pas dire : "je t’aime mais je te laisse faire tout ce que tu veux". Aimer et délaisser en même temps ? Ce n’est pas vraiment de l’amour. Non, pour l’amoureux, il est impossible d’aimer et de ne pas se soucier, de ne pas prêter attention, et même à chaque petit détail. Le jour où tu deviendras un amoureux, tu comprendras cela.

Et il n’est pas demandé à tout un chacun de devenir un spécialiste du droit musulman, et de toute façon, même les savants ne comprennent pas tout de la même façon, il y a plusieurs opinions sur ce que le verset signifie (couvrir entièrement visage compris, couvrir seulement la poitrine, etc). Ce n’est pas cela qui nous est demandé en réalité.

Toi et moi, ce que nous devons faire, c’est être des amoureux. Pour qu’à chaque fois que nous voyons un verset ou une nouvelle prophétique nous disant ce que nous devons faire dans notre quotidien, un récit qui vient encadrer un petit détail de notre vie, on entende Dieu nous dire : “je t’aime”. Comme s’Il nous disait : “Je t’aime. Voilà pourquoi je te donne des règles pour chaque aspect de ta vie. parce que je t’aime et Je Me soucie de toi, petit être humain…”

Puissions nous comprendre ce qu’est la science, et comprendre ce qu’est l’amour.

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !