Investissez dans la banque de l'éternité

développement spirituel ramadan sadaqa/don vivre en harmonie avec le divin May 03, 2021

La Grâce de Dieu n’est pas proportionnelle à ce que l’on a donné ou à ce que l’on peut faire. Le succès de l’être humain n’est pas proportionnel à ses limites, à ce qu’il a pu réaliser ou à ce qu’il a pu faire dans sa vie. C’est Dieu, l’Inconditionnel, qui donne de Sa Générosité Inconditionnelle.

Et si tu veux vraiment goûter à cette vérité-là, au fait que Dieu aime et donne inconditionnellement, alors sache que cette vérité n’est pas accessible à ceux qui ne font rien, à ceux qui la prennent pour acquise ou qui pensent qu’ils ont un certain droit sur Dieu. Plutôt, ce goût sera perçu par ceux qui entrent dans une vraie relation avec le Divin. C’est dans cette relation que tu vas voir que Dieu donne et pardonne inconditionnellement et que Sa Grâce et Ses Cadeaux ne sont pas proportionnels à ce que tu as pu donner ! 

 

INVESTIS-TOI

Investis-toi dans le Projet divin ! Et fais attention, n’essaie pas d’usurper le projet de Dieu avec ton ego et d’en faire ton propre projet. L’ego n’est qu’une illusion qui veut se sentir réel, quelque chose de petit qui veut se sentir grand, une bulle d’air qui veut convaincre qu’il est un soleil ou une planète. Alors qu’il n’est rien du tout.

J’encourage tout le monde à continuer la célébration de la Vie de Dieu dans sa propre vie. Il faut célébrer la Vie et la Grâce Divine dans ta vie, et il y a plusieurs moyens de faire cela, notamment à travers le fait de marcher dans la Voie de Dieu ('ibada). Notre Créateur nous dit que si l’on veut avoir un vrai goût de la Résurrection et un pré-goût de la manière dont Il redonne vie à la terre après sa mort, il faut donner. Et ce sera dans deux sens : tu sentiras comment Dieu redonne vie à la terre de ton cœur, lui redonne de l’énergie après qu’il ait connu la paresse et tu auras un aperçu, une manifestation de comment Dieu redonne vie aux hommes après la mort physique.

 

"Notre Créateur nous dit que si l’on veut avoir un vrai goût de la Résurrection et un pré-goût de la manière dont Il redonne vie à la terre après sa mort, il faut donner." 

 

Lorsque tu donnes, ton rationnel, cette partie limitée de l’intellect humain, va te dire “cet argent est parti, je l’ai perdu”. Alors que le Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) nous a enseigné tout autre chose.

Un jour, notre mère Aïcha (que Dieu continue de nourrir son être et notre connexion à elle) l’a vu égorger un agneau puis en distribuer à tout le monde autour de lui. Lorsqu’il est rentré, il lui a demandé s’il restait quelque chose. Aïcha a répondu avec son rationnel : “les trois quarts sont partis, et il en reste un quart”. Notre bien-aimé Guide (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) a profité de cette situation pour élever l’intellect de Aïcha, pour le rendre plus mature.

 

"Dans la Réalité, tout ce qui est donné est investi dans la Banque de l’Éternité, et le restant est juste consommé, va juste partir et mourir. Alors que ce qu’on investit va donner une vie éternelle !"

 

Il lui a répondu, en s’adressant non plus à son rationnel mais à son cœur, à sa perception éternelle du Divin et à cette vie éternelle de Dieu en elle. Il lui a dit : “non, en réalité, trois quarts sont restés, et un quart est parti”. Parce qu’il ne parle pas du matériel, il parle de la Réalité. Et dans la Réalité, tout ce qui a été donné (donc les trois quarts du sacrifice) sont investis dans la Banque de l’Éternité, et le quart restant va juste être consommé, va juste partir et mourir. Alors que ce qu’on investit va donner une vie éternelle !

Voilà ce qu’est le fait de donner ("sadaqa"). C’est investir dans la Banque de l’Éternité. Et aucune banque d’investissement ou de placement ne peut rivaliser avec celle-ci.

 

NOS PROJETS

Par la grâce de Dieu, nous avons des projets bénis qui sont là pour donner vie, pour enseigner et améliorer la qualité de vie. Et nous ne sommes pas des banquiers ou des voyous pour vous faire croire que c’est le matériel en lui-même qui améliorera votre vie. On parle de la vie éternelle, on parle de la vie du cœur. Nous sommes dans la maison de Dieu, donc on parle dans la langue de Dieu.

Tous nos projets, que ce soit l’Institut Rhoda, le Collectif Sanad comme le Mouvement Floraison sont des écoles de la vie. Nous prions pour que tous ces projets continuent à fleurir et à émerger ici et là pour manifester le fait que ce projet est un projet vivant, que la chaîne de connexion (sanad) que nous portons est une chaîne vivante et que la connexion avec Dieu est une connexion vivante. Nous sommes là pour célébrer la Vie de Dieu et non pas pour célébrer notre vie et nos propres limites.

En ce qui concerne le Mouvement Floraison, il y aura si Dieu le permet un centre de vie dans lequel on prendra soin de la vie et de la Vie : on prendra soin de certains aspects de la vie matérielle afin de débarrasser les gens de ce poids lié à la pauvreté, à l’isolement, aux conditions de vie physiques et matérielles qui deviennent de plus en plus difficiles, et surtout au manque de compagnie et aux mauvaises conceptions de la religion… car ces conditions de vie peuvent alourdir le contexte et empêcher les gens de retrouver la vraie Vie avec leur Seigneur.

Je ne suis pas en train de dire que les conditions physiques sont déterminantes, elles ne sont le pas du tout en réalité. Il n’y a qu’à contempler la vie du Prophète Mohammed, la vie dans laquelle le matériel et le spirituel se sont parfaitement conjugués pour comprendre que la vie physique n’a rien à voir avec la vie spirituelle. Ceci dit, comme être humain, nous sommes appelés à prendre soin de nous-mêmes et nous sommes invités à prendre soin les uns des autres. Écrire, si Dieu le permet, le meilleur texte : c’est cela la vie. Et tous nos projets de développement personnel, communautaire et culturel visent en réalité le projet du développement spirituel pour tous, que ce soit les individus qui en sont membres comme ceux qui viennent interagir, recevoir un service et s’exposer à ces projets-là.

 

"La grandeur comme la majesté appartiennent à Dieu Seul. Et c’est dans la reconnaissance de notre limitation et de notre petitesse qui s’avère de plus en plus grande, que Dieu nous invite à contempler Sa Générosité et Sa Majesté chaque jour."

 

Spirituellement parlant, si votre regard se lève pour contempler la Grandeur de Dieu, vous verrez que Dieu est toujours Grand, que rien ne peut Le limiter. Nous sommes appelés à célébrer Sa Grandeur et Sa Majesté même dans les états les plus durs et dans le contexte le plus difficile. Les musulmans ne sont pas grands aujourd’hui, ils sont rendus très petits en réalité, comme des poussières d’individus qui s’envolent dans toutes les directions. Que Dieu nous protège !

La croyance qui est devenue une idole selon laquelle “les musulmans sont la communauté la plus grande” ne peut que tomber aujourd’hui. Non, les musulmans ne sont pas "akbar", nous ne sommes pas là pour devenir arrogant en tant que groupe ou pour développer un complexe de supériorité. La grandeur comme la majesté appartiennent à Dieu Seul. Et c’est dans la reconnaissance de notre limitation et de notre petitesse qui s’avère de plus en plus grande, que Dieu nous invite à contempler Sa Générosité et Sa Majesté chaque jour.

Le Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière, et notre connexion à lui) nous a enseigné une nouvelle de la fin des temps qui dit que si l’apocalypse commence et que tu es toujours vivant à cet instant-là (et je te demande d’imaginer cette scène : tu vois les planètes s’entrechoquer et se détruire mutuellement, le soleil noircir, la Terre s’aplatir), et que tu as une plante dans ta main, ne la laisse pas mourir avec toi, plante-la ! Et par plante, il faut comprendre qu’il s’agit d’une capacité que Dieu t’a donnée que tu n’as pas encore investie dans la Banque de l’Éternité. Investis cette capacité dans la Banque de Dieu ! Sauve-la du monde de la mort, afin qu’elle puisse vivre éternellement !

 

_________________________________________

Sermon de l’Aïd al-Fitr du Dimanche 24 Mai 2020 donné à Ottawa, retransmis en ligne

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !