L'éternité est déjà en toi

développement spirituel se développer en tant qu'être humain Apr 14, 2021

L’éternité est en nous. Elle est une partie de nous qui est vouée à exister pour toujours.

Si l'intellect est le lecteur en nous, notre œil interne composé de plusieurs niveaux de conscience (physique/énergétique, mental, rationnel, émotionnel, spirituel), l'intelligence est la capacité à lire son contexte et à le relier à Celui qui nous a créés et qui nous a placés dans telle ou telle situation. Par conséquent, l'être intelligent est celui qui sait lire et qui cherche donc toujours à s'ancrer dans le Sens de la vie, au-delà de ses cinq sens, au-delà de la matière. Cette intelligence se construit, se travaille, se développe. Car les êtres humains peuvent se distinguer selon leur niveau de développement de cette intelligence en trois catégories :

  • Les personnes qui ne cherchent pas à développer cette intelligence et qui n’en sont d’ailleurs même pas conscients et qui sont donc dans un état d’insouciance.
  • Les intelligents, conscients de cette réalité intérieure qui cherchent la persévérance et la constance.
  • Et les plus intelligents qui cherchent l’éternité, car il n’y a de persévérance et de constance que dans l’éternité.


Les personnes qui n'ont pas encore développé leur intelligence sont dans l’insouciance, ils prennent ce que Dieu leur a donné pour acquis : que ce soient les assises spirituelles, les cercles de développement de conscience ou tout autre moment sacré. Ils n’ont pas conscience de la valeur de la place à travers laquelle Dieu a voulu les élever. Et on ne parle pas de place physique mais de place spirituelle, de l’endroit spirituel où ils se trouvent dans leur cheminement.

Ils n’ont pas saisi que cette place-là n’est pas acquise et qu’ils ne sont pas encore en sécurité. Si l'on fait un parallèle entre le cheminement spirituel et le Pèlerinage qui en est le symbole, c'est comme s'ils n'étaient pas encore arrivés à la station (maqam) de Ibrahim (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui). Le seul maqam qui soit en ces lieux saints.


Et même lorsque nous sommes arrivés au maqam, et que nous pouvons enfin fermer les yeux, il faut rester conscients que la station d’Ibrahim n’est pas une station de relaxation, c’est une station de vigilance constante, de témoignage et de contemplation éternelle.

L’insouciant (que Dieu nous libère de cette cage et de cet aspect en nous) finit par tout prendre pour acquis. Il ne pense pas à demain et n'apprend rien des leçons du passé, sans pour autant être dans le présent. Ne peut être réellement enraciné dans le présent que celui qui a su apprendre du passé et penser au futur. Car en réalité le présent est un arbre dont les racines sont le passé et les branches le futur.

Si tu es vraiment dans le présent, c'est que tu as appris du passé et que tu as pensé au futur, le vrai futur, le vrai “à-venir”. Ton passé et tes souvenirs sont tes racines, ils se situent en-dessous de toi, alors que sur tes branches apparaîtront tes fruits à-venir, ton futur, et toi, en ton tronc bien enraciné, tu es aujourd’hui et maintenant dans le devenir, dans ton présent, l'ici et maintenant.

 

"Ne peut être réellement enraciné dans le présent que celui qui a su apprendre du passé et penser au futur". 


Oui effectivement, le présent est le devenir. Tu es sans cesse en progression, tu ne peux pas être figé dans le présent. Dans le présent, tu pousses, tu es vivant. Mais celui qui est insouciant n’est ni dans le présent, ni dans le passé ni dans le futur. Il n’a pas d’existence en réalité.

L’insouciant prend tout pour acquis, il ne se soucie pas du changement d’état de son cœur ni du changement du contexte. Il consomme ce qui se présente à lui à l’instant T et repart sans même dire merci. Que Dieu nous protège et vous protège.

Ceux qui sont intelligents (la deuxième catégorie de personnes) vont chercher la constance et la persévérance. Ils sont de ceux qui disent : "Ô Celui qui change l’état des cœurs, fais que mon cœur soit constant, bien enraciné dans sa promesse, dans son pacte, dans sa religion et sa relation avec Toi.” Ils vont ainsi s'efforcer de travailler avec vigilance pour chercher cette constance et développer leur persévérance.

Ceux qui ont rejoint la troisième catégorie, celle des plus intelligents, sont quant à eux par définition ceux qui sont à la recherche de l'éternité, ceux qui lisent au-delà de leur contexte, au-delà de la matière et des images. Ils recherchent cet éternel en eux, cette dimension en l’humain qui a été et sera toujours là, celle qui ne mourra jamais, même lorsque la mort se présentera.

 

"Si passer des années de souffrances, d’impasses et de blessures finissent par me mener à vivre auprès de l’Éternel, alors oui cela en vaut la peine…"


Cherche donc à adorer Dieu avec ce survivant en toi, celui qui te survivra ! Cherche à adorer Dieu avec cette mémoire vivante qui restera toujours là, cette mémoire qui a précédé ta naissance et qui sera là après ta mort. Cherche ce toi-même qui vit en toi, cette essence qui était en toi avant ta propre existence terrestre.

Avant ta naissance tu avais un corps, non pas le corps que tu vois et que tu touches aujourd'hui, une autre sorte de corps dont on ignore la forme et la substance, quelque part dans une autre dimension. Tu étais là. Le connaisseur de Dieu en toi était là, celui qui nageait dans la connaissance de Dieu en compagnie des Anges. Et après ta mort il sera encore là, voilà la dimension éternelle en toi avec laquelle tu dois chercher à adorer Dieu.

L’éternel est déjà constant et persévérant par définition. Il est toujours là et ne disparaîtra jamais.


TRAVAILLE POUR L’ÉTERNITÉ

Tu veux une joie qui ne disparaît jamais, une foi qui ne s’éteint jamais ?
Tu cherches “iman lan yartad” : une foi qui ne régresse jamais, une foi qui ne rebrousse jamais chemin, une assurance en Dieu et par Dieu qui est constante, qui est continue et inébranlable ? Sache alors que tu ne peux l’avoir que dans la dimension éternelle en toi.

 

"Si passer des années de souffrances, d’impasses et de blessures finissent par me mener à vivre auprès de l’Éternel, alors, oui, cela en vaut la peine…"

 

Cherchons donc cette éternité en nous et travaillons pour elle. Et celui qui travaille pour l'éternité, toute sa vie sera bien trop courte comparée à cette éternité pour laquelle il s’est dédiée. Mais, cela en vaut la peine…

Lorsqu’on lit les histoires de ces personnes qui ont cheminé spirituellement, et qu’on voit le temps qu'ils ont passé, on se rend compte de l’ampleur et de la valeur que portent leur cœur pour ce à quoi ils ont tant donné. Ils ont connu tant d’années de souffrances avant de pouvoir réellement vivre la Réalité de Celui qu’ils cherchaient tant… Alors oui cela en vaut la peine. Si passer des années de souffrances, d’impasses et de blessures finissent par me mener à vivre auprès de l’Éternel, alors oui cela en vaut la peine… Être méconnu ici durant quelques années et finir par être reconnu par Lui, finir par connaître la véritable Reconnaissance Éternelle, voilà ce que nous cherchons.

Et même si on veut réduire notre vision au monde physique, en réalité nous ne travaillons pas pour une floraison qui ne durerait que quelques années. Celui qui veut planter des graines aujourd’hui qu’il le fasse avec l’intention que cela va donner fruit et nourrir les générations futures si ce n’est toutes les générations qui viendront d’ici à la fin des temps.

Travaille donc pour l’éternité en puisant dans l’éternel en toi !

Fais les choses avec intention et attention, et tes actions seront vouées à l’éternité car l’intention et l’attention viennent de la dimension éternelle en toi. Agir avec l’intention de vouer notre action à Dieu, revient à la donner à Dieu, la faire passer du monde éphémère au monde éternel. Les actions faites avec conscience resteront éternelles. Dieu les réclamera et les acceptera auprès de Lui car elles appartiennent dès lors au monde la Conscience Suprême.

Et c’est ce à quoi Dieu appelle le peuple de David (que Dieu nous connecte à lui et son héritage béni) lorsqu’Il leur dit : “ Travaillez, bâtissez et construisez, ô Peuple de David, par gratitude”. Autrement dit : “ Travaillez tout en étant reconnaissant envers votre Seigneur et vous y investirez les meilleures des intentions et la plus belle des attentions qui vous mèneront vers une dimension d’existence qui dépasse ce monde, la dimension de l’éternité. Travaillez en pleine conscience et de tout votre cœur afin d’accéder à Mon Royaume Éternel.” Car en effet, la seule et vraie intention est celle qui te connecte à Dieu : l'intention de chercher la Face de ton Seigneur.

Ainsi, lorsque tu pries, lorsque tu t'exerces à développer ta conscience (dhikr), ou même lorsque tu travailles, essaie de te mettre en voyage en ton for intérieur, ne serait-ce que par la mobilisation de ton imaginaire pour commencer. Formule cette intention que : tu es en train d’investir pour ta vie éternelle, prends conscience du fait que tu dois engager ta dimension éternelle en toi.

 

"Les actions faites avec conscience resteront éternelles. Dieu les réclamera et les acceptera auprès de Lui car elles appartiennent dès lors au monde la Conscience Suprême."


Essaie d’imaginer cette entité de lumière en toi, cette identité qui était là le Jour du Témoignage et qui sera là le Jour de la confrontation, le jour du Grand Jugement. Imagine-toi en train de prier avec cette entité qui existait avant ta naissance et qui survivra à ta mort.

Active cette dimension d’éternité en toi !
Active ces dimensions, ces outils qui vont te permettre de t’engager dans un chemin de transformation. Ce sont des centres intérieurs que tu dois activer et mettre au service de ton cheminement pour ne pas finir par subir plutôt que de vivre réellement ton voyage vers l’Éternité.

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !