La célébration du Mawlid : l'art sacré comme moyen de retrouver son essence

amour esprit mawlid prophète mohammed rabi' al-awwal se développer en tant qu'être humain émotionnel/coeur Oct 11, 2021

 

 

Un jour, après avoir assisté à un concert de musique sacrée, un savant a expliqué que ce à quoi il venait d’assister était en réalité une méditation sur un verset du Coran évoquant la Puissance et le Pouvoir Divin : Il fait sortir le vivant du mort et Il fait sortir le mort du vivant”.

En effet, les instruments de musique sont fabriqués avec des matériaux qui viennent de la nature (crin ou peau d’animal, bois, etc.), des matériaux qui ont donc eu une première vie. Ils appartenaient à un animal ou à un arbre vibrant de vie qui est mort, ce qui a permis que l’on utilise ces matériaux, qu'on leur redonne vie en quelque sorte. Et désormais, lorsque l’on joue ou que l’on écoute quelqu’un jouer de ces instruments issus d’une chose morte, on peut clairement dire que cette musique fait ressortir le vivant de nos cœurs morts. Cela nous fait redécouvrir le potentiel de vie en nous. 

C’est cela que l’on doit rechercher dans l’art et la musique. 

 

 

Un concert de musique sacrée doit être une expérience spirituelle. Ce n’est pas un spectacle, c’est une réalité qui prend vie. Cela fait exprimer en nous la joie de vivre notre foi et permet de reconstruire notre identité perdue, la seule vraie identité qui peut nous définir : l’identité de l’amoureux. 

En réalité, les poèmes et la musique sacrés ne sont que des étincelles de la beauté des amoureux qui ont créé ces œuvres. Ces instruments, cet art, cette beauté à laquelle on assiste et qui nous saisit n’est qu’une une aumône (sadaqa), une charité, un surplus, un partage que les cœurs des vrais Bien-aimés de Dieu, les vrais amoureux ont partagé avec nous afin de nous en donner un aperçu et de nous inviter à les suivre sur le chemin qui mène à la Vraie Beauté. 

Il s’agit d’un soupir.

Si le soupir de l’amoureux est aussi beau, que peut-on dire de sa respiration ?

Si le monde de l’amoureux et ce qu’il peut créer sont aussi beaux, que peut-on dire de la beauté du Bien-aimé ? Car en réalité, l’amour que ressent l’amoureux est un effet produit sur lui par le Bien-aimé. L’amour ne vient pas de nous, il vient de lui...

C’est l’esprit en nous qui est amoureux, l’esprit qui fut créé bien avant les corps et la raison humaine. Si vous cherchez l’amour avec votre raison, vous n’allez jamais le trouver. Il faut laisser votre cœur mener cette quête, car la raison est incapable de nous mener au bonheur. Cet amour a toujours été là, en nous, depuis le jour où Dieu nous a créés. Il n’a jamais été interrompu, il sommeille au fond de chaque être humain.

 

Rabi` Al-Awwal ou le Printemps des cœurs. 

Vous pensez que nous sommes en automne… Et je vous disais que nous sommes au printemps ? Le premier printemps, l’origine de tous les printemps. C'est ce que veut littéralement dire “Rabi` Al-Awwal”, le mois lunaire dans lequel nous sommes, le mois de la naissance de notre Bien-aimé Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui).

En nous exposant à l’art transcendant, c'est à ce printemps du cœur que nous sommes invités. C'est une invitation à entreprendre ce voyage intérieur vers la découverte de cette terre de lumière qui existe dans notre propre royaume. Ceci afin de nous apprendre à choisir en conscience de rester dans la lumière du printemps pour toujours et de nous interdire à nous-mêmes les zones d’ombre à tout jamais. 

Ne refoulez pas l’amoureux en vous. C’est votre vraie identité. Osez aimer ! Engagez-vous dans une expérience d’amour, et là, vous allez découvrir votre potentiel d’amoureux, votre capacité à aimer véritablement. 

Une vraie expérience d’amour n’est jamais un gâchis. Même aimer ceux qui ne le méritent pas n’est pas du gâchis. C’est un enseignement. Une vraie expérience d’amour vous fait apprendre comment aimer mais aussi comment accueillir et vivre la peine. Si vous avez déjà vraiment aimé, si vous avez vécu le bonheur de la rencontre et la peine de la séparation, vous comprendrez sûrement de quoi parlent ces poèmes sacrés. Le cheminement spirituel deviendra alors facile, car l’émotionnel est la porte du spirituel. 

 

 

Ces moments de grâce sont des exercices de développement de l’émotionnel, des exercices de développement de notre capacité à aimer. Nous avons besoin de grandir émotionnellement, de sortir de nos sentiments immatures pour vivre de vraies émotions matures et orientées vers le Grand, le Beau, le Vrai. Et il n’y a que l’amour qui peut nous aider à y parvenir. L’amour ne nous fragilise jamais. C’est le manque d’amour qui nous rend fragiles. Le vrai amour, c’est la vie du cœur…

Aimez ! N’ayez pas peur de l’amour. Lorsque vous vivrez l’amour, vous allez comprendre de quoi parlent ces chants. Et là, au fond de vous, vous allez découvrir le Bien-aimé. Celui à qui donner son cœur, celui qui ne va jamais le tromper. Celui qui ne va jamais le blesser, celui qui va l’honorer. Celui qui en vaut la peine. 

Puis vous deviendrez reconnaissant, et vous ressentirez le besoin de le célébrer ! Car il n’a pas existé d’homme plus beau, plus merveilleux que lui. 

 

En ce mois, nous célébrons le lever du soleil sur la terre de nos cœurs.

Nous célébrons l’amour et le Bien-aimé. 

 


 

Enseignement donné lors du concert de musique sacrée donné par le Groupe Firdaws Ensemble à Paris le 09 Novembre 2019

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !