La réjouissance du Ramadan

développement spirituel ramadan vivre en harmonie avec le divin Apr 24, 2021

Mes chers frères et sœurs, je remercie Dieu de nous avoir bénis avec cette assemblée, avec cette heure, cet endroit et cet espace qui s’appelle la prière de vendredi. Que la Paix et le Salut soient sur le Prophète et puisse Dieu nous connecter à lui davantage. Amin.

Il est important de se rappeler que c’est de Dieu dont il faut être conscient et c’est Sa Face qu’il faut rechercher à travers cela. Le croyant est celui que Dieu appelle lorsqu’Il dit : “ô vous qui avez la foi, ô vous qui croyez en Dieu, ô vous qui avez été embellis à l’intérieur par le trésor de la foi, ô vous à qui a été donnée la possibilité de découvrir en vous-mêmes le secret de l’iman, ô vous qui pouvez goûter à cette Parole, ô vous qui pouvez goûter à la Révélation, ô vous qui avez été choisis pour accepter l’invitation de Dieu, ô vous qui croyez, cherchez la Face de Dieu dans tout ce que vous faites et soyez avec ceux qui cherchent sincèrement Sa Face, et cherchez leur compagnie”.

 

"C’est en recherchant la Face de Dieu que vous trouverez la sincérité dans vos actions, la vérité de la foi, la connexion au Prophète et aux prophètes avant lui (que Dieu continue de nourrir leur être et notre connexion à eux)."

 

C’est cette invitation qui nous a amenés ici, sinon, chacun d’entre nous aurait très bien pu se contenter de rester chez lui et lire quelques pages d’un livre. Mais Dieu nous dit “cherchez la Face de Dieu”, en d’autres termes : ne faites pas les choses de façon robotique, matérielle et limitée. Ne réduisez pas votre religion à des actes déconnectés de leurs racines. Ne coupez pas le rameau de la religion parce que, si vous coupez une branche de ses racines, elle mourra en quelques instants. Cherchez toujours l’origine, le fondement et le pourquoi de toute chose. Continuez de chercher Sa Face dans vos prosternations (sujud), vos inclinaisons, vos prières et également votre jeûne. Et soyez avec ceux qui cherchent Sa Face sincèrement car leur compagnie vous donnera force et courage, et elle vous donnera espoir qu’il est possible d’arriver à la Destination finale en paix et sérénité.

Dieu nous interpelle dans le Qor’an : “ô vous qui avez la foi, le jeûne vous est prescrit pour quelques jours, et le but de cette action est que vous recherchiez la Face de Dieu afin que vous développiez davantage votre conscience de Dieu et que vous réveilliez en vous les vérités de la foi”. Car c’est en recherchant la Face de Dieu que vous trouverez la sincérité dans vos actions, la vérité de la foi, la connexion au Prophète et aux prophètes avant lui (que Dieu continue de nourrir leur être et notre connexion à eux).

 

"Ramadan n’est autre qu’un rappel du sens de cette vie."

 

Dieu nous met en garde sur le fait que la vie terrestre n’est qu’un passage. Le but de Ramadan est similaire à celui de la vie. Ramadan est ce laboratoire qui sert à nous rendre conscients et à rappeler à nos cœurs l’objectif de notre vie. Notre vie terrestre est courte, elle passe assez rapidement. De la même manière, Ramadan passe très vite, il n’est fait que de quelques jours finalement (ayam al maˋdudat), trente maximum qui sont comme des pas que Dieu nous invite à faire et dont le seul but est de chercher Sa Face, chercher la bonne fin. Le but est de mourir en paix et de trouver Dieu alors qu’Il est Satisfait de nous.

 

"Le Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) ainsi que les compagnons et tous nos prédécesseurs lisaient le Qor’an en ce mois plus que durant les autres mois car c’est le mois de la célébration du Livre Saint et par conséquent, la connexion avec lui y est encore plus facilitée qu’à l’accoutumée."

 

Ramadan n’est autre qu’un rappel du sens de cette vie. Puisqu’on ne peut pas vivre une vie de haute qualité spirituelle tous les jours, notre Seigneur Éducateur, par Sa Grâce infinie, nous donne quelques jours afin qu’on en maximise la qualité spirituelle et que l’on puisse découvrir notre potentiel spirituel, découvrir qui nous sommes et ce que l’on est capable de faire et de devenir si on réveille en nous cet esprit, ce cœur spirituel.

Le croyant doit se laisser façonner par le Ramadan, le vivre en mode accueil, pas juste physiquement, mais aussi et surtout avec le cœur. Car se laisser façonner par Ramadan, c’est se laisser façonner par la Lumière que Dieu fait descendre ce mois-ci, la Lumière de la Révélation à laquelle on a encore plus accès qu’à l’habitude. Lire le Qor’an durant cette période procure encore plus d’énergie spirituelle et de bienfaits multipliés (baraka) car c’est le mois durant lequel la Sainte Écriture a été révélée. Le Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) ainsi que les compagnons et tous nos prédécesseurs lisaient le Qor’an en ce mois plus que durant les autres mois car c’est le mois de la célébration du Livre Saint et par conséquent, la connexion avec lui y est encore plus facilitée qu’à l’accoutumée.

On célèbre le Qor’an ce mois-là parce que nous avons une connexion encore plus fluide avec le sens de la Révélation. Si on se laisse façonner par cette Révélation, si on laisse cette lumière pénétrer, si on se laisse accompagner par les Anges que Dieu fait descendre chaque nuit, si on saisit et se laisse façonner par ces opportunités, si on reste perméables à cette connexion, à cette Lumière que Dieu nous donne comme la bonne terre est perméable à la pluie – parce qu’il y a des terres qui ne tirent aucun bénéfice de la pluie, que Dieu nous protège.

Et les cœurs des croyants sont comme des terres : certains prennent l’eau alors que d’autres refusent et rejettent l’eau. Si on se laisse façonner par ces opportunités-là, on découvre en nous un secret, une vérité. On goutte à notre vie différemment et on comprend que nous pouvons vivre autrement, que nous pouvons transcender cette limite matérielle et vivre une vie beaucoup plus profonde que la vie que nous vivons ou que nous prétendons vivre aujourd’hui. C’est une opportunité qui nous rappelle le but de notre existence que Dieu nous a rappelé dans le verset : “Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour marcher dans Mon Chemin”.

Notre Bien-aimé Prophète nous a donné une parole de sagesse qui nous enjoint à profiter de cinq choses avant cinq autres : de la jeunesse avant la vieillesse, de la bonne santé avant que la maladie n’arrive, de la richesse avant la pauvreté, du temps libre avant l’occupation et de la vie avant la mort… C’est dans une attitude d’accueil de cette Lumière et de ces opportunités que nous devons vivre.

Lorsqu’il parlait du mois de Ramadan, il invitait les croyants à être bienheureux, à être contents. Il nous rappelle que la première adoration avant même de jeûner est de se réjouir. Il faut chanter Ses louanges car on ne peut pas faire l’action sans se réjouir du fait que Dieu nous a choisis pour cette action. Et on ne peut pas se réjouir de cette action si on ne sait pas à quoi elle mène, si on ne connaît pas son but, la philosophie et le don que cette action cache, si nous ne vivons pas l’action à travers la perspective qu’en réalité les actions viennent de Dieu à nous, et non pas que nous donnons nos actions à Dieu. Ton action comme le jeûne par exemple, est un cadeau que Dieu te fait.

 

"Certes, Dieu est toujours Proche, mais le ressenti de la manifestation de Sa proximité est encore plus grand durant ce mois."

 

C’est de cette manière que le Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) invitait les croyants à vivre et à voir les choses. Il leur disait que lorsque Ramadan vient, les portes du paradis s’ouvrent, les portes de l’enfer se ferment et les démons (ceux qui ne vous invitent pas simplement au mal, mais aussi au désespoir et à l’excès) sont enchaînés, ce qui signifie qu’il y a plus d’espoir. Le cœur spirituel de chacun peut sentir cette brise d’espoir. Car certes, Dieu est toujours Proche, mais le ressenti de la manifestation de Sa proximité est encore plus grand durant ce mois. Le Prophète nous invite à penser et à méditer sur ce fait car lorsque les portes du paradis s’ouvrent, il y a un appel qui se fait avec cette ouverture : “ô celui qui veut le bien, viens, c’est facile, c’est possible”.

Vers la fin des versets du jeûne, Dieu dit au Prophète : “et lorsque ceux qui cherchent et qui cheminent vers Moi et ceux qui marchent dans Mon chemin, Mes serviteurs ('ibad) lorsqu’ils te demandent de Mes nouvelles, lorsqu’ils te demandent quelle est Ma Qualité, dis-leur que Je suis Proche, plus Proche d’eux qu’eux-mêmes et que Je suis en mode accueil, Je réponds à l’invitation de celui qui M’accueille dans sa vie”.

Ainsi Dieu est Proche tout le temps, mais Il nous donne cette possibilité à travers ces cadeaux que sont Ramadan, la Nuit du Pouvoir et de la Valeur ou encore la lecture du Qor’an, d’accéder à un goût encore plus profond et réalisé de Sa proximité. Nous avons besoin de cet élan, mes chers frères et sœurs, car nous perdons espoir de temps à autre, l’humain est fait ainsi : il oublie. Il oublie que son Dieu est Proche et il pense parfois que ses péchés sont plus forts que la Grâce et l'Amour Inconditionnel Divins (rahma) !

Mais avec le Ramadan, l’espoir est encore plus grand. Et c’est pour ça qu’on trouve des gens qui n’ont jamais prié oser prier durant ce mois béni. Ne pensez pas que ceux qui ne prient que durant le mois de Ramadan sont hypocrites. Ce n’est pas une pratique qu’on encourage mais c’est à méditer, c’est à contempler. Pourquoi n’ont-ils pas osé prier à un autre moment ? Serait-ce par pression sociale que tant de personnes reviennent vers Dieu à ce moment-là ? Non, bien sûr que non. C’est grâce à l’espoir que Dieu distille à cette période, mais encore faut-il investir et garder cet espoir ancré en soi par la suite afin de continuer à cheminer après, sur le long terme.

Afin de nous donner cet espoir, ce bonheur, cette réjouissance, notre Bien-aimé Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) nous dit : “ce mois vient pour vous comme un invité et il apporte avec lui une nuit meilleure que mille nuits qu’il est très difficile de rater”. Seuls ceux qui insistent pour la rater vont la rater. Le dernier jour de Cha’bane, il faisait le sermon : “ô humains, ô croyants, un mois rempli d’immenses bénédictions vient vers vous. Son jeûne est obligatoire, veiller sa nuit est une recommandation et celui qui y accomplit une action recommandée, c’est comme s’il avait accompli un acte obligatoire durant un autre mois."

 

"Durant les 29 ou 30 jours de Ramadan, les actions recommandées montent dans l’échelle et deviennent comme les actions obligatoires. Elles nous donnent un accès plus grand au fait de se sentir aimé par Dieu, c’est un raccourci, un élan spirituel que Dieu nous offre."

 

Quelle est la différence entre les actes recommandés et les actes obligatoires ? Une autre narration nous explique que les choses obligatoires que nous faisons sont plus aimées de Dieu et nous rapprochent beaucoup plus de Lui que les choses recommandées, car dans Sa grande Générosité, notre Créateur a choisi pour nous les actions qu’Il aime le plus et les a rendues obligatoires. Donc, durant les 29 ou 30 jours de Ramadan, les actions recommandées montent dans l’échelle et deviennent comme les actions obligatoires. Elles nous donnent un accès plus grand au fait de se sentir aimé par Dieu, c’est un raccourci, un élan spirituel que Dieu nous offre.

Que Dieu nous bénisse et vous bénisse. Qu’Il nous accueille et vous accueille dans ce mois. Qu’Il nous donne et vous donne la possibilité, la facilité et tout le bien de ce mois. Amin.

_____________________________

Enseignement extrait d'un enseignement donné lors d'une Grande Assemblée de Vendredi au Musulman de Meaux, en France, le 19 mai 2017.

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !