Plante un arbre

bâtir une conscience collective et une culture saine comprendre les enjeux de notre époque intentions se développer en tant qu'être humain May 19, 2021

 

Dans un très bel enseignement, le dernier Messager de Dieu, le Prophète Mohammed (que la lumière de Dieu continue à nourrir son âme et notre connexion avec lui) a dit :

 

"Si le monde touche à sa fin et que vous avez une pousse dans votre main, plantez-la !"

 

Cet enseignement est un océan de sagesse, tout spécialement pour notre époque. Pouvez-vous imaginer la fin du monde, la fin des temps ? Pouvez-vous imaginer assister à  la fin de ce royaume terrestre et au début du Jour du Jugement ? Ce moment est décrit dans la Parole Sacrée de Dieu comme étant un moment de chaos, un moment où tout ce que nous prenons pour stable va s'effondrer. Dieu va replier le ciel comme s’il était un rouleau, les montagnes deviendront poussière, et un Ange soufflera dans une trompe pour signifier la fin de ce monde temporaire.

 

“Le jour où la terre et les montagnes trembleront, et où les montagnes deviendront un tas de sable qui se déversera”. (S. 73 - V. 14)

“Et le jour où la trompe sonnera, et quiconque est dans les cieux et quiconque est sur la terre sera terrifié, sauf celui que Dieu veut. (S. 27 - V. 87)

 

Imaginez que vous assistez à ce moment-là, devant vos yeux, alors que vous avez dans vos mains un petit arbre, une petite pousse que vous étiez sur le point de planter. On pourrait se demander à quoi bon s’occuper de cette pousse alors que le chaos et la peur nous entourent et que l’on ne parvient même plus à réfléchir et à se concentrer face aux événements. Et bien, le Prophète de Dieu (que Dieu nous connecte à son être et à sa lumière) nous présente cette scène même pour dire : même dans cette situation, plantez cette pousse !

Voilà la mentalité avec laquelle nous sommes invités à vivre en tant que personnes qui croient et souhaitent vivre en harmonie avec Dieu : peu importe ce qui se passe autour de vous, il faut continuer, il ne faut rien lâcher. 

Il s'agit d'un état d'esprit fait de détermination, de dévouement et de concentration sur l'essence intérieure de nos actions, et non pas sur l'expérience en elle-même ni sur les résultats extérieurs. En cette période de troubles dans laquelle nous vivons, alors que l'avenir est si incertain et que les conflits affligent notre communauté humaine, c'est cet enseignement de sagesse dont nous avons tant besoin pour nous sauver du désespoir et de la démoralisation.

 

 

LEÇONS 

De cette narration, nous pouvons retirer au moins trois enseignements très importants. 

Tout d’abord, même si tout l'enfer se déchaîne autour de vous, restez concentré sur l'accomplissement de l'intention que vous avez formulée. Continuez et ne laissez rien vous distraire, pas même la fin du monde.

Deuxièmement, ne vous inquiétez pas du résultat. Car on sait bien qu’un arbre planté à la fin des temps, alors que la terre elle-même est en train de trembler, ne poussera jamais, ne donnera jamais d'ombre ni de fruit. Et pourtant, il doit être planté. Et c'est de cette façon que nous devons considérer toutes nos actions.

Et enfin, troisièmement : ne vous inquiétez pas si votre action semble en incohérence avec les événements qui se déroulent autour de vous. Vos actions n’ont pas à être des réactions à ce qui se passe, plutôt, elles doivent être des réponses à ce qui est au-delà du contexte. Vous avez besoin que vos actions soient des ouvertures à Dieu et des moyens de rapprochement de Lui, ni plus, ni moins. 

En effet, les actions des hommes et des femmes de Dieu font souvent l'objet de moquerie de la part de personnes qui ne parviennent pas à voir le lien entre ces actions et la situation autour de nous tous. Les gens se moquaient du Prophète Noé (que Dieu nous connecte à lui) alors qu’il construisait son arche... Les gens se moquent des gens spirituels depuis des millénaires, parce qu'ils ont choisi la prière comme réponse aux épreuves et aux souffrances de ce monde. 

Pourtant, le Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) lui-même nous dit que la prière est la vraie arme du croyant. Nous ne sommes pas appelés à réparer ce monde avec les procédés par lesquels il est en train d’être détruit, nous sommes appelés à le réparer en utilisant des moyens supérieurs. Et la seule chose qui est supérieure à ce monde est et reste l'esprit.

 

 

UNE TRADITION

A chaque fête de l’Aïd, nous avons une tradition à la Mosquée Rhoda, notre centre de développement spirituel et communautaire, qui consiste à planter un arbre. Cette année, par la grâce de Dieu, nous avons pu poursuivre cette tradition et planter deux cerisiers.

J’ai eu le privilège de guider certains des jeunes hommes de notre communauté tout au long du processus de plantation des arbres. Je voulais qu'ils bénéficient de l'expérience physique de ce que signifie planter un jeune arbre et leur expliquer pourquoi cela est important, afin de leur enseigner l'enseignement prophétique mentionné ci-dessus.

Avant de planter les arbres, les garçons et moi avons parlé de nos intentions. Ils étaient impatients d’entrer dans le vif du sujet et de passer à l’action, mais je leur ai expliqué qu’avant de commencer à agir, il fallait planter une intention. Ils m'ont alors dit que leurs intentions étaient que les gens pourraient manger des cerises, que la zone autour de la mosquée serait embellie et que quiconque qui verrait les arbres serait élevé par leur beauté, en particulier toute personne triste. Ils ont également dit qu’ils faisaient cela pour plaire au Seigneur.

 

 

LES INTENTIONS SONT DES GRAINES

Nous avons parlé de la façon dont les intentions sont des germes d'actions. Elles sont aussi là où naît l'amour.

Je voulais leur enseigner une autre leçon-clé de notre tradition : le fait que l'amour est quelque chose de profond, quelque chose qu'il faut honorer, planter et garder vivant. L’amour est une chose qui est dans le cœur, pas dans la tête. L'excitation, en revanche, est un produit du mental. Il s’agit d’un intérêt pour une chose qui ne peut durer que temporairement. Alors que l'amour est une graine que vous plantez dans votre cœur, avec l'intention qu'elle devienne un arbre qui dure pour toujours. 

Ceci est important parce que l'amour est l'une des plus grandes actions que nous puissions jamais entreprendre, et pourtant, nous échouons si souvent et ne trouvons en nous que cette excitation (qui va très vite nous abandonner, nous et la personne que nous prétendions aimer) parce que nous ne plantons jamais la graine correctement. Parfois nous ne reconnaissons même pas que le fait d’aimer quelqu’un implique qu’une graine (une intention) soit plantée. 

Nous ne “faisons” pas d’intentions, nous les plantons. Ce sont des semences qui nous sont données par Dieu, et nous les plantons dans la terre de notre cœur. Dans le Qor’an, Dieu compare souvent le cœur à la terre, et il existe de nombreuses paraboles sur la façon dont Il donne vie à cette terre. Nous ne plantons pas la graine dans un endroit physique ou mental en nous-mêmes, mais plutôt dans le Royaume de Dieu lui-même.

Voilà le moyen de trouver la stabilité dans un monde si instable. La terre sur laquelle vous plantez vos intentions ne tremblera jamais si elle se situe dans le Royaume de Dieu, et non pas sur cette terre. C’est là où vous devez placer votre espoir, votre amour et vos œuvres. Car, en fin de compte, aucune de nos actions n’est effectuée pour ce monde, même s'il semble que nos actions se déroulent ici. Au contraire, en tant que personnes qui croient en l’Invisible, nous plantons nos intentions et poursuivons nos actions dans un tout autre monde. Un jour, lorsque cette vie sera terminée, nous récolterons les fruits de ces actions. Puissent-ils être bénis.

Je prie qu'en cette période de conflits dans le monde, en cette période de chaos et d'injustice, nous puissions répondre à tout événement en restant concentrés sur la plantation de cette pousse dans le Royaume de Dieu. 

Quelle jeune pousse gardez-vous dans vos mains qui doit être plantée, même maintenant ? N'abandonnez pas. Travaillez, commencez à la planter, ne vous laissez pas distraire même s'il semble que le monde touche à sa fin. Vous devez permettre à cette pousse de s’unir avec le sol et la laisser fleurir dans le Monde de Dieu : le monde de votre propre cœur.

 

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !