Qu'est-ce que le "dou'a" (prière) ?

marcher dans les pas des maîtres de la conscience nourrir sa relation avec dieu et apprendre à lui parler prières/méditations émotionnel/coeur Sep 13, 2021

 

Le terme “dou'a” en arabe est souvent traduit par “invocation”. Pour ma part, j’ai choisi de le traduire plutôt par le mot “prière”, car c’est là la fonction et la réalité de ce que nous faisons lorsque nous formulons des “dou’a” : nous sommes en train de prier Dieu, de L’implorer, de Lui demander telle ou telle chose, que cela concerne des choses de la vie matérielle, ou de la Vie Eternelle. 

Par conséquent, en fonction du type de demande effectuée, cette prière, va être elle-même un exercice de développement de réalités et de postures intérieures dont un des objectifs majeurs est de nous engager le plus possible au niveau émotionnel, car rappelons-nous ce que Dieu nous dit dans Sa Sainte Écriture : 

  

 ۖ أُجِيبُ دَعْوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِ ۖ فَلْيَسْتَجِيبُوا۟ لِى وَلْيُؤْمِنُوا۟ بِى لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ"

 “Je suis avec celui qui Me demande, qui M’invoque. Je suis Présent avec celui qui Me parle. Je réponds à l’appel de celui qui M’invite dans sa vie”. (S.2 - V. 186 - Traduction méditative)

 

Dieu nous invite à vivre une vraie relation avec Lui, Il nous invite à Sa Présence, à Sa Compagnie, à Sa Proximité. Et la prière (dou’a) est un des moyens les plus importants pour construire cette relation.

 

 

PRIER POUR DÉVELOPPER SON POTENTIEL D'HUMILITÉ  

Nous devons développer notre besoin de nous adresser à Dieu pour toutes choses, même pour les petites choses de la vie courante. Il faut Lui demander ce que l'on souhaite et ce dont on a besoin sans avoir honte, bien au contraire. Demander à Dieu des choses matérielles ou éphémères est nettement préférable à ne pas Lui demander de choses du tout pour finir par la suite à se sentir indépendant, autosuffisant, et capable de les réaliser sans Son Aide.

 

En ce sens, notre Maître Jésus (que Dieu continue de nourrir son être de lumière et notre connexion à lui) disait souvent : "Demandez à Dieu de couvrir tous vos besoins, même le sel de votre nourriture”. Et on sait que le sel est la chose la plus banale partout dans le monde, et en particulier à l’endroit où il se trouvait et le contexte dans lequel il vivait : en Palestine, qui, grâce à la Mer Morte à proximité, était une terre remplie de sel. À travers cette parole, il nous invite à ne jamais nous sentir ni indépendants, ni capables de réaliser quoi que ce soit sans l’Aide Divine. Ne serait-ce que pour apporter du sel dans nos plats. 

 

 

 

Dans le mental de la plupart d’entre nous, le sentiment de besoin de Dieu n’est pas réellement ancré. Et certaines personnes vont même jusqu’à se dire que pour des demandes qui concernent cette vie (dunya), elles n’ont pas besoin de “déranger” Dieu. Que Dieu nous protège de penser ainsi parce que, quoi qu’il advienne, il est impossible de déranger Dieu ! Ce besoin matériel est au contraire un contexte où Dieu te place afin que tu puisses l’investir et ressentir ton besoin pour Lui et ta dépendance. Il ne faut pas avoir honte de notre besoin de Dieu, puisque nous sommes pauvres, nous avons besoin de Lui pour tous nos besoins, même les plus petits. 

 

S'adresser à Dieu pour ses besoins matériels, pour les besoins de cette vie, est donc ici un exercice de développement de sentiment de pauvreté, de besoin, et d'appartenance à Dieu. Car à travers ces demandes, nous reconnaissons que c'est Lui qui dirige tout.



METTRE FIN À L'ILLUSION DE CONTRÔLE

L’être humain a souvent cette tendance, par pure arrogance et illusion de contrôle, à oser se croire capable d’accomplir des choses sans demander l’imploration de l’Aide Divine, et en particulier pour des choses concernant cette vie matérielle. Or, penser que nous n’avons pas besoin de Dieu est une absurdité ! Quel sentiment de besoin et de dépendance à Son égard ressens-tu concernant les plus petites choses ? As-tu réalisé que pour bouger n'importe lequel de tes membres, pour effectuer n'importe quelle action, tu as réellement besoin de Son Aide et de Son Assistance ?

 

Car, ce qui arrive souvent, c’est qu’à force d'invoquer Dieu uniquement pour des choses importantes, on oublie de demander Son Aide pour des choses "banales", que l'on finit par prendre pour acquises. Et pourtant, il n’y a rien de banal dans le fait de se lever, de manger, de boire… Des gestes simples du quotidien, que l’on a malheureusement banalisés, mais il suffit d’ouvrir les yeux et de voir devant nous, par exemple, une personne hospitalisée qui ne peut plus se nourrir par elle-même pour se rappeler que nous pouvons faire cela uniquement car Dieu nous permet de le faire. Soyons conscient que rien ne se fait sans Sa Volonté.



PRIER POUR CULTIVER LA SINCÉRITÉ

Bien entendu, nos prières devraient aussi et avant tout se diriger vers les choses qui concernent la Vie éternelle, car c’est là que l’on développe sa sincérité envers Dieu.  Si nous devons cultiver notre besoin de Dieu dans notre quotidien et pour toutes nos affaires, nous devons comprendre que seules les demandes de la Vie Eternelle devraient pleinement engager notre cœur ! 

Il est important d’observer son propre état lors de ces demandes : est-ce que notre engagement émotionnel est aussi intense que lorsque nous formulons des demandes liées aux choses spirituelles et éternelles ? Car plus une personne est sincère dans le désir d’obtenir quelque chose, plus elle va prier pour celle-ci inlassablement, sans jamais y trouver une quelconque lassitude et il est aisé de constater que par défaut, l’être humain est plus que sincère dans l’imploration des besoins qui concernent cette vie matérielle.

 

 

Par conséquent, regardons l’état de nos cœurs lorsque nous demandons à Dieu de nous accorder des bienfaits matériels comme un emploi, de l’argent, une maison, un époux, une épouse… et comparons-les à notre état lorsque nous demandons des choses qui concernent la Vie Spirituelle.

Dans quel état es-tu lorsque tu demandes à Dieu de t’honorer de la compagnie bénie du Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière, et notre connexion à lui), qui est la meilleure compagnie possible, et la créature la plus noble aux Yeux de notre Seigneur ? Et avant même la supplication de cette demande, est-ce-que tu cherches à être dans sa présence ?

Et quand tu demandes à Dieu de t’accorder cette noble compagnie, de quelle façon la demandes-tu ? Est-ce que tu la demande avec des paroles inspirées, car tu as une facilité au fond de Toi dans le fait de t’adresser à Dieu, ou est-ce que tu préfères chercher des prières d’imam ou d’ancêtres spirituels qui portent en eux l’héritage prophétique ? Et quand tu utilises les prières des maîtres de la conscience, est-ce pour chercher un alignement, une synchronisation avec l’énergie de leurs prières, avec leurs états d’âmes et leurs êtres, ou est-ce par paresse intellectuelle, ou par paresse de l’âme et du cœur ? 

 

Sache que le cœur restera toujours froid et bloqué s’il n’est pas capable de formuler une vraie prière sincère. Et, Dieu nous dit dans Sa Sainte Écriture adressée à l'humanité : 

 

 

" يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ ٱتَّقُوا۟ ٱللَّهَ وَكُونُوا۟ مَعَ ٱلصَّٰدِقِينَ" 

“Ô vous qui avez accepté ce dépôt qui vous a été confié, cherchez la Face de Dieu et alignez-vous avec les sincères.” (S.9 - v. 119).


 

PRIER POUR SE CONNAÎTRE SOI-MÊME  

Prier Dieu pour des choses de la Vie Eternelle est un exercice de développement de sincérité qui te permet également de mieux te connaître toi-même. Car, plus tu prieras sincèrement, plus Dieu retirera le voile présent entre Lui et toi, et t’amènera à la connaissance de Sa Présence. En apprenant à te connaître, tu vas parvenir à Le connaître Lui, et arriver à la connaissance complète de ton être. 

Aussi, si tu cherches vraiment à devenir sincère, tu ne peux ni te mentir à toi-même, ni mentir à Dieu. Il te suffit d’observer ton état lors de ces moments de prières. Si tu ressens une grande ferveur et que des larmes coulent sur tes joues lorsque tu demandes la compagnie du Prophète, c’est que tu es réellement engagé dans cette demande. Si les larmes coulent sur tes joues lorsque tu demandes la guidance et le Chemin du Salut, c’est que tu es vraiment en train de demander la guidance. 

 

 

Malheureusement, nous faisons la plupart du temps les choses à l’envers. La différence d’engagement émotionnel que l’on a entre nos désirs de cette vie et des demandes concernant la vie éternelle est souvent disproportionnée. Nous avons souvent la mauvaise habitude de trop en demander pour les choses de cette vie, et de n’en demander que peu, ou pas assez pour la vie spirituelle. Et cela est une absurdité pour quiconque aspire à cheminer vers son Seigneur. 

Dieu n’est pas sourd, et dans les faits, Il n’a pas besoin d’entendre notre voix. Il n’a pas besoin que nous Lui parlions pour savoir ce que nous désirons et ce que nous voulons. Puisqu’Il sait tout ! Il connaît les besoins de nos cœurs, et tous nos besoins avant nous-mêmes, mais Il nous a donné cette voie de prières (dou’a) afin que nous puissions cultiver la sincérité dans la demande des choses spirituelles et de la Vie éternelle. 

 

En ce sens, la prière vient nous révéler notre réalité intérieure, nous montrer où nous en sommes sur ce chemin de développement de sincérité. 



HONORE LE PRIEUR EN TOI 

Ainsi, lorsque vous récitez des litanies, des paroles de développement de conscience (dhikr) et des prières qui viennent de nos ancêtres spirituels, que ce soit les Prophètes ou les Hommes de Dieu après eux (que Dieu continue de nourrir leurs êtres de lumière et notre connexion à eux), récitez-les dans un réel souci de développement d’alignement, de synchronisation de votre cœur avec leurs cœurs, leurs êtres et leurs états d’âmes. Cela permettra de réveiller le prieur endormi en vous, cette facette de vous-même qui n’est autre que votre esprit (ruh), et qui ne demande qu’à être réveillée. 

 

"Les prières des Prophètes et de tous les Hommes de Dieu sont des clés pour que nous puissions déclencher et retrouver en nous le processus du prieur et du pauvre, le sincère en nous qui se soucie vraiment de sa relation avec Dieu." 

 

Car dans les faits, même vous vous êtes levés ce matin pour célébrer la prière rituelle méditative de l’aube (salat al-fajr), cela ne veut pas dire que le prieur en vous s’est éveillé et réveillé… Et pour cause : combien de personnes se lèvent pour la prière chaque jour, pendant plusieurs années, mais dont le prieur en eux reste endormi ? Alors que l'esprit, ce vrai chercheur sincère qui est perpétuellement en quête de la Face de Dieu, ne demande qu’à être réveillé !

Et ce sont les prières des gens sincères (as-saddiqin) qui nous aident à réveiller ce prieur sincère qui sommeille en nous : les prières de ceux qui ont développé l’état de sincérité (siddiqin) et qui sont parfaitement alignés et connectés avec le cœur, les prières, l’être et l’énergie du Messager de Dieu (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui). Les prières des Prophètes et de tous les Hommes de Dieu sont des clés pour que nous puissions déclencher et retrouver en nous le processus du prieur et du pauvre, le sincère en nous qui se soucie vraiment de sa relation avec Dieu. 



RETROUVER LE SENS POUR ALLER VERS L’ESSENCE

Mais souvent, nous oublions que ces paroles et ces litanies sont de réelles et profondes conversations entre nous et notre Seigneur. D’ailleurs, nous entendons souvent que les gens disent qu’ils “font” leur “dhikr”, mais, pour des personnes qui ne sont pas arabophones et ne connaissent pas la langue arabe, le mot "dhikr" risque fort de n'avoir aucun sens pour eux. C’est pour cette raison que nous choisi de traduire le mot “dhikr” par la réalité de ce qu’il nous invite à vivre et à travailler : il s’agit d’un exercice de développement de conscience, d’amour, de présence dans la demande d’ouverture de la Voie, et de la Compagnie Ultime du Suprême Compagnon. Voilà ce qu’est dans sa réalité le “dhikr”.

Peu importe le nom employé, l’essentiel est que ce soit un nom qui te parle afin de pouvoir te connecter à cette Réalité. Mais si notre exercice de développement de conscience et de connexion vient se limiter à l'appellation “dhikr” qui ne nous parle pas, cette pratique vivante va devenir une langue morte, car elle sera devenue un code mort et froid. On risque malheureusement de se limiter à un seul mot qui n’aura aucun sens pour nous, de rester cantonné à la forme en dépit du fond.

Que Dieu nous protège des formules et des codes froids qui viennent limiter notre compréhension, et nous empêcher de bénéficier de ces clés qui sont en réalité là pour nous permettre d’accéder au plus haut niveau de la conscience de Sa Présence.



S’ENGAGER ÉMOTIONNELLEMENT 

Il faut que nous cherchions à nous élever spirituellement et c’est seulement par des demandes qui concernent la Vie Eternelle (al-akhira) que nous pourrons le faire : par de vraies demandes qui sont un exercice de développement émotionnel et qui nous permettent en ce sens d’engager notre esprit, le Secret de Dieu nous. 

N’aie pas peur de trop demander à Dieu, demande-Lui et engage-toi dans ces demandes ! Engage-toi sincèrement dans la prière et demande à Dieu la compagnie du Prophète et de Ses Biens-Aimés ! Demande à Dieu de faire de toi un être dévoilé et libéré. Demande-Lui d’enlever tous les voiles et toutes les couches de ton mental gangrenées par la pollution extérieure liées aux mauvaises images, aux illusions, aux blocages, à tes traumatismes, aux maladies de ton coeur, à ta victimisation, à ta résistance aux Enseignements Divins, à ta persistance à vouloir rester dans ta zone de confort, tous ces voiles qui t’empêchent de voir la Réalité et d’être totalement perméable à la Lumière Divine ! 

Demande à Dieu de te permettre de pouvoir prier pour de vrai, de t’accorder une vraie prière. Demande-Lui de t’offrir cette chance de pouvoir te présenter devant Lui, sans aucune autre pensée que Lui !  Demande-Lui de te faire cheminer vers Lui et de faire en sorte que tu prennes ce chemin au sérieux ! 

 

 

 

Demande-Lui de pouvoir voir le Messager de Dieu (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) à l’état de veille comme d’éveil et de pouvoir réaliser et incarner en toi ses attributs et son caractère béni ! Demande-Lui de te permettre de transcender les obstacles qui viennent sur ton chemin spirituel ! Demande à Dieu de pouvoir trouver l’alignement parfait avec le Guide Spirituel qu’Il t’a envoyé pour t’inviter à Lui et te permettre de contempler Sa Noble Face ! Demande à Dieu le Paradis, et d’être protégé de l’Enfer ! Demande à Dieu de pouvoir vraiment tourner la face de ton cœur vers Sa Face, pour vraiment vivre ce face à Face et que et que tu puisses t’effacer dans Son Existence et Sa Présence. 

Voilà de vraies demandes qui engagent le cœur et qui nous permettent de cultiver le potentiel de sincérité que Dieu a mis en chacun d’entre nous ! Voilà le type de demande que l’on doit présenter à Dieu ! À travers ces prières, tu trouves ton état d'âme, ton état d'esprit, et le degré de ton engagement émotionnel. Es-tu réellement engagé dans ces demandes ? Sois honnête envers toi-même et demande-toi si tu désires vraiment ces choses-là. 



DOUTER DE SOI-MÊME ET ÊTRE CERTAIN DE SA PROMESSE

La question  : “Qu’est-que que la sincérité ?” a été posée à un Ami de Dieu (que Dieu nous connecte à tous les êtres conscients). Il a répondu : “la sincérité, c’est lorsque tu commences à douter de toi-même et que tu es certain de Sa Promesse.” Car, lorsque tu doutes de ta capacité à agir, logiquement, ce que tu vas faire, c’est de Lui demander davantage. 

Tu ne peux demander à Dieu d’être guidé qu’à partir du moment où tu doutes de ta guidance, c’est-à-dire, que tu dois remettre en question tes perceptions et tes impressions mentales, tes perspectives, en te demandant si tu as bien compris, si tu as bien réalisé, si tu as bien saisi... car, si la raison humaine avec toute sa dignité et sa noblesse ne peut pas être une base fiable pour trouver la Vérité Ultime (al-Haqq), que dire alors de l’interface du mental, avec toutes ses pollutions, ses contradictions, ses traumatismes, ses blocages, son imperméabilité ainsi que toutes les influences qu’elle subit ? D’autant plus que nous vivons dans une époque grandement ouverte aux influences et aux images... 

Oui, Dieu t'a guidé. Mais est ce que tu es à l’endroit où tu devais être spirituellement parlant ? Es-tu en train d’occuper l’espace en vain ou es-tu en train de combler un vide, de répondre à un manque que Dieu veut te voir combler ? 

 

En ce sens, la prière est un exercice de développement de ce “bon” doute de soi. Car, il y a un “doute de soi” qui est indispensable pour celui qui cherche Dieu, pour celui qui cherche la Vérité. En ce sens, ne cherchera pas vraiment la Vérité un dogmatique ou un fanatique, et ce même s’il demande à Dieu de lui montrer la Vérité, car non seulement il n’est pas engagé émotionnellement dans cette demande, mais aussi, car il se pense déjà guidé. Il n’est ainsi pas dans une position adéquate pour demander à Dieu de lui accorder le Chemin de Vérité. 



S’EXERCER POUR SE DÉVELOPPER

Nous voyons donc que la prière (dou’a) permet de travailler à développer un certain nombre de réalités intérieures sur le chemin qui mène à Dieu. Sincérité, humilité, connaissance de soi, sentiment de besoin, confiance en Dieu plus qu’en soi-même sont des éléments clés du cheminement. Et la prière joue en tout cela un rôle primordial, elle est le cerveau et le cœur même de notre relation à Dieu. 

 

Que Dieu nous donne la bonne compréhension et aligne nos coeurs à Sa Volonté 

 


 

Enseignement donné en live à un groupe d'élèves, le 22 janvier 2021, durant un sermon du vendredi.

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !