Un cadeau éternel

amour comprendre les enjeux de notre époque cultiver l'art de la compagnie réconciliation se développer en tant qu'être humain Apr 29, 2021

L’AMOUR D’UNE MÈRE

Les mères, par nature, portent en elles cette capacité, ce don, ce sens du sacrifice. L’essence de leur amour est celui de l'Amour Inconditionnel Divin (Rahma), c'est à travers ce prisme de l'Amour que Dieu porte à Sa création qu'elles aiment leurs enfants. En réalité, il n’y a pas d’amour entre les créatures que Dieu a créées qui se rapproche et s’apparente le plus de l'Amour et de la Compassion Divins (rahma) que l’amour d’une mère.

C’est quelque chose de beau qu’il faut honorer chez les mères. Elles ne font jamais marche arrière quand bien même elles n’auraient pas assez de force en elles, car elles ont cette capacité à puiser dans la Force de Dieu pour pouvoir continuer à faire ce qu’elles font de mieux : donner.

 

"Il n’y a pas d’amour entre les créatures que Dieu a créées qui se rapproche et s’apparente le plus de l'Amour et de la Compassion Divins (Rahma) que l’amour d’une mère."

 

Puissions-nous tous être des mères pour les croyants, à la manière dont notre Prophète nous a invités à nous soucier du bien-être de ceux qui nous entourent. Une de nos enseignantes nous a dit un jour que le genre de maternité qu’elle aimerait voir se développer est la maternité qui dépasse nos propres enfants et qui nous fait aimer l’humanité de la même façon que l’on aime nos proches.

Si tu as reçu cet amour de ta mère ou si tu es une mère qui donne cet amour, alors fais de ce jour et de cette année le tournant qui te permettra d’aimer ceux qui sont éloignés de toi de la même façon que tu aimes ceux qui sont proches de toi biologiquement. Ceci afin que tu puisses répandre ton amour sur l’humanité tout entière.

 

 

Pour cette fête des mères, nous t’invitons à offrir une aumône (sadaqa) au nom de ta mère ou des mères que tu connais et que tu souhaites honorer. Bien souvent, nous leur offrons des cadeaux matériels dont elles n’ont pas besoin, et qui ne les touchent pas vraiment.

Car les mères sont au delà des besoins matériels, elles qui ont dépensé tous leurs biens et leur richesse dans l’éducation et les soins de leurs enfants. Elles ne cherchent pas les biens matériels, mais il est néanmoins important de les honorer en ce jour par un cadeau. Et quel meilleur cadeau que celui qui durera pour toujours ? Les bouquets de cette vie finiront un jour par faner, mais les fleurs et la douceur du parfum d’une seule bonne action durera pour l’éternité.

 

QU’EN EST-IL DE CEUX QUI N’ONT PAS UNE BONNE RELATION AVEC LEUR MÈRE ?

Bien sûr, on ne peut nier que certains d’entre nous n’ont pas une bonne relation avec leurs parents, et que de nombreux parents abandonnent ou abusent de leurs enfants. Nous avons bien conscience de ce fait, et nous nous inquiétons pour ces enfants, même une fois devenus grands, car nous savons qu’ils nous entendent toujours répéter qu’il faut être bon envers ses parents, qu’il faut les louer, prier pour eux et même donner une aumône en leur nom (sadaqa).

Ceux qui sont bloqués quelque part dans leur chemin de vie ne peuvent pas nous suivre dans cette démarche, et nous savons qu’ils peuvent se sentir coupables. Parfois même, ils peuvent vivre la situation comme une double peine : d’un côté car ils n’ont bénéficié de cette relation dont tout le monde rêve et qu’ils auraient tant espéré avoir avec leur père ou leur mère, et de l’autre côté parce qu’ils ne peuvent et n’osent même pas en parler tellement le sujet est tabou.

 

"Ceux qui sont bloqués quelque part dans leur chemin de vie ne peuvent pas nous suivre dans cette démarche, et nous savons qu’ils peuvent se sentir coupables." 

 

Quel conseil pouvons-nous alors donner à ces gens-là ?

 

LA SADAQA COMME EXERCICE DE CULTIVATION DE L’AMOUR

Avant toute chose, il est important de comprendre que lorsque nous parlons de donner en charité, il n’est pas nécessaire d’apprécier la personne ou la chose pour laquelle nous donnons. Nous ne devons pas nécessairement ressentir un désir émotionnel fort pour pouvoir nous investir dans le don qui est un engagement entre toi et Dieu avant toute chose. Peu importe pour qui ou pour quoi tu donnes, c’est ton action de donner que Dieu regarde au-delà de tout.

Lorsque tu donnes, tu ne perds rien. L’acte que tu as fait en donnant ton argent est complètement le tien, et il te bénéficiera à toi en priorité. Et si tu demandes à Dieu de bénir quelqu’un d’autre et de récompenser quelqu’un d’autre à travers cet acte, cela est simplement un signe d’ouverture de ton cœur à quelque chose de nouveau et de plus grand.

 

"Lorsque nous parlons de donner en charité, il n’est pas nécessaire d’apprécier la personne ou la chose pour laquelle nous donnons."

 

Donc donner en aumône au nom de sa mère ne doit pas être fait forcément parce que nous avons eu une mère incroyable. Cela peut même être le moyen de chercher la réconciliation entre Dieu et soi-même. Il s’agit d’ailleurs d’une des choses que le Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) nous a recommandé de faire pour exprimer notre repentance et notre désir de retour vers Lui après avoir fait quelque chose qui nous a écartés du chemin.

C’est un moyen de parvenir à la réconciliation, tout comme le fait d’offrir un cadeau. Tu offres un cadeau non pas parce que tu aimes nécessairement la personne, mais pour cultiver l’amour entre vous. C’est ce que le Prophète nous a enjoint à faire, lorsqu’il nous dit : “Offrez vous des cadeaux et vous vous aimerez”. Il n'a pas dit “offrez vous des cadeaux parce que vous vous aimez”.

 

"Tu offres un cadeau non pas parce que tu aimes nécessairement la personne, mais pour cultiver l’amour entre vous." 

 

Nous comprenons alors qu’il s’agit en réalité d’un moyen pour atteindre une finalité qui n’est rien d’autre que l’AMOUR. Si tu n’aimes pas quelqu’un, offre-lui un cadeau, et observe le changement dans votre relation. C’est ce que nos enseignants nous ont appris : lorsque tu ressens de la jalousie ou de la rancune, lorsque que tu as un problème (fondé ou non) avec quelqu’un, alors prie pour cette personne ou encore dis du bien d’elle en public.

Nous avons pu témoigner de l’expérience de certaines personnes qui après avoir agi ainsi, reviennent nous voir en nous disant avoir observé des changements dans des relations autrefois lourdes et négatives qui ont évolué après qu’elles aient prié pour la personne en question. Voilà l'effet que peut produire le simple fait de suivre ces recommandations prophétiques... 

Puissiez-vous commencer à prendre ce chemin et guérir de toutes vos blessures. Que les blocages sur votre chemin deviennent des tremplins !

 

____________________________

Enseignement donné à Ottawa et diffusé en ligne en partenariat avec Shehnaz Karim à l'occasion de la fête des mères, en Mai 2020.

 

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !