Un jardin commémoratif

agir spirituel bâtir une conscience collective et une culture saine mettre sa spiritualité au service de l'humanité Jun 04, 2021

 

Dieu soit loué, un cessez-le-feu a été déclaré en Terre Sainte. La paix sur terre est toujours une Victoire de Dieu et doit être célébrée comme une Grâce venant de Lui. 

Mais que se passera-t-il après ? Il ne faut pas laisser le souvenir de cet épisode s'estomper. Nous devons nous assurer qu'il reste quelque chose pour garder nos cœurs vivants et alertes en souvenir de la situation de souffrance des autres dans le monde.

 

"La paix sur terre est toujours une Victoire de Dieu et doit être célébrée comme une Grâce venant de Lui." 

 

Pendant des semaines, les cœurs des musulmans et d'autres personnes de bonne foi et de bon cœur se sont remplis de peine et de chagrin face à l'oppression et la persécution de nos frères et sœurs palestiniens et au stratagème des criminels qui veulent s'approprier le Sanctuaire Sacré. 

 

PONSES SPIRITUELLES

Les musulmans du monde entier ont cherché, tant bien que mal, un moyen de répondre à cette situation. Que ceux qui sont à la recherche de conseils qui relèvent de la guidance islamique traditionnelle sachent que nos savants et guides spirituels nous ont toujours conseillé de faire face aux calamités par des invocations et des prières, de donner en charité avec l'intention de délivrer du mal et de nous réveiller la nuit pour montrer notre besoin au Seigneur (Tahajjud).

 

Une forme d'aumône consiste à bâtir une initiative dont les autres pourront bénéficier. 

Le 9 mai, neuf jeunes garçons de notre communauté de la mosquée Rhoda à Ottawa se sont réunis en plein air sur le terrain de la mosquée. Nous avons parlé de la façon dont nous pourrions faire une différence dans le monde, même dans les pires moments où nous pouvons nous sentir impuissants face à des choses terribles qui se produisent et qui sont hors de notre contrôle. 

Nous avons parlé de l’enseignement Prophétique (hadith) dans lequel le Prophète Mohammed (que la lumière de Dieu continue à nourrir son essence et nous attire vers lui) nous conseille que si le monde touchait à sa fin, et que nous tenions à ce moment-là un jeune arbre dans notre main, nous ne devrions pas le jeter par terre pour porter notre attention sur ce monde qui s'effondre devant nos yeux. Au contraire, en ce moment de calamité ultime et finale, nous devrions nous occuper de cette jeune pousse, et la planter. 

Dans cet esprit, nous avons planté deux cerisiers, comme moyen de demander à Dieu Sa grâce sur la communauté, comme forme de charité et de résistance à la perte d'espoir et à l'invasion du désespoir. 

 

UN MÉMORIAL

Hier, jeudi soir, nous avons décidé de consacrer la zone où nous avions planté ces arbres pour en faire un mémorial pour les enfants martyrs de la guerre, y compris et surtout les neuf enfants qui ont été martyrisés le jour même où nous avons planté ces arbres. 

Il se trouve que cette partie du jardin de la mosquée Rhoda se situe exactement à la croisée du boulevard St Joseph et de la rue Gabriel, deux noms liés à la Terre Sainte et qui évoquent le Royaume céleste. De plus, il s'agit d'un emplacement bien visible de la propriété, c'est un endroit parfait pour planter non seulement des arbres, mais aussi un message pour le public.

Hier soir, nos neuf garçons ont prié pour ces neuf enfants martyrs et ont profondément réfléchi au rôle qu'ils auront à remplir dans cette vie : devenir des hommes qui honorent la justice et la Vérité. Priez pour eux et pour toute la communauté, pour toute l'humanité. Devenir des femmes et des hommes de vérité et d'honneur est la lutte ultime qui nous attend, et nos efforts vers cette victoire doivent occuper la première place de nos priorités.

Je voudrais appeler chaque parent à implanter chez son enfant une conscience de qui il est en tant que représentant de Dieu sur terre (un défenseur de la vérité et de la justice) en plantant un arbre dans votre jardin.  

 

"Devenir des femmes et des hommes de vérité et d'honneur est la lutte ultime qui nous attend, et nos efforts vers cette victoire doivent occuper la première place de nos priorités."

 

Lorsqu’une personne passe dans l’autre monde, la coutume prophétique (sunna) encourage la construction d’un puits, chose qu’il nous est impossible d’effectuer selon le pays où l'on vit. Une solution alternative peut consister à planter un arbre. C’est une façon de garder un peu de leur passage sur terre, une sorte d’héritage vivant et un rappel de leur sacrifice. C'est aussi une façon d'enseigner à nos enfants que ceux qui sont tués dans la Voie de la Vérité ne meurent jamais. Comme cet arbre, et comme l'arbre que le Prophète nous dit de planter alors que la terre elle-même vit ses derniers moments, ceux qui meurent dans la Voie de Dieu vivent pour toujours.

Les arbres sont des symboles de la vie et les arbres de la Terre Sainte (oliviers, cyprès, figuiers et amandiers) symbolisent la vie et la résistance du peuple palestinien qui continue à planter et à entretenir ses arbres comme moyen d'exprimer sa présence et son engagement à rester en vie et à persévérer.

En tant que musulmans, il est essentiel pour nous de garder vivant le souvenir de cette expérience, de garder vivant le souvenir des enfants martyrs et d'enseigner à nos enfants comment ils peuvent réagir aux calamités et aux injustices dans lesquelles ils ne peuvent pas intervenir personnellement de manière créative et spirituelle. C'est essentiel pour que nous ne tombions pas dans le désespoir ni dans la consommation de médias qui épuisent jusqu’à notre volonté de nous tourner vers Dieu et de continuer à faire le bien, pour Lui et pour notre communauté. Nous ne devons jamais laisser l'ennemi nous empêcher d’agir et nous faire perdre l'espoir de semer le bien pour l'avenir.

 

Le projet de jardin commémoratif au 2871, boulevard St-Joseph à Ottawa est ouvert à votre contribution, créativité et initiatives. Ce projet de jardin commémoratif pour les enfants martyrs n'en est qu'à ses débuts, alors venez en faire partie ! Aidez-nous à en faire un endroit où les gens pourront venir méditer, prier et grandir en conscience. Apportez un banc, et nous l’installerons ensemble. Ou venez simplement vous asseoir près des arbres, prier à leur côté, les arroser et laisser leur beauté vous inspirer des pensées sur la vie éternelle, qui est la vie de chaque enfant et adulte qui a quitté ce monde en martyr, et qui est la Vraie Vie qui nous attend tous. 

 

Puissions-nous continuer à planter dans cette terre sainte. 

 


 

Article écrit le 22 mai 2021, suite au cessez-le-feu décrété en Palestine.

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !