Hommage à mon ami et frère Moulay Lahcen, Abou Rajae

cultiver l'art de la compagnie hommage prières/méditations Sep 04, 2021

 

Alhamdoulillah 

Toutes les louanges reviennent à Dieu, notre Seigneur et Maître.

 

Il y a des gens qui, lorsque tu regardes dans leurs yeux, tu ne vois que de la pureté, de l’innocence et de l’amour simple, vrai et profond. Leur regard est une passerelle vers l’éternité. Tu y perçois le regard de “l’être” humain, l’être qui “est” réellement et simplement. L’être qui répond à l’Ordre Divin “sois !". Dieu Lui dit “sois”, et lui, il “est” simplement et honnêtement. Il est lui-même, sans hésitation, sans doute quant à son identité, sans arrière pensée, sans se poser la question de quel visage il doit montrer aux autres ou de la manière dont il devrait paraître. Il “est” simplement là, devant toi, avec un vrai regard porteur d’un vrai souci pour ton bien-être et ton bonheur. Un regard dans une prière et une prière dans un regard. Une prière simple, vraie et honnête. 

 

Devant ce genre de personne, toute la thèse de Hobbs « Homo homini lupus » (« l'homme est un loup pour l'homme ») autrement dit : « l'homme est le pire ennemi de son semblable, ou de sa propre espèce » et toutes les théories affiliées tombent à l'eau. Aucun attribut du « loup » ne reste dans cet être simple, ni aucune prétention d’être le berger d’ailleurs… 

 

Ni loup, ni berger, simplement un frère qui t’aime et qui veut le bien pour toi de tout son cœur, un semblable à côté de qui tu peux ressentir la paix. Un « insan » (être humain) dont la proximité apporte le « ouns » (amour de la compagnie et de la proximité). À ses côtés, tu te sens rassuré et en bonne compagnie. Voilà tout… ils parlent très peu, et lorsqu’ils parlent, ils parlent simplement sans prétendre détenir une sagesse ni même une expérience de vie…

 

Il y a des gens qui, lorsqu’ils ferment leurs yeux et lèvent leurs mains pour prier, le temps s’arrête et ces quelques secondes de prière deviennent un moment d’Éternité. Pour celui qui témoigne de ces moments à leur côté, ces moments restent éternellement vivants dans sa mémoire.

 

Voilà qui était à mes yeux mon cher ami Sidi Lahcen qui a répondu à l’Appel de son Seigneur « Ô âme en Paix, reviens à Ton Seigneur, heureuse et satisfaite ! ». Voilà quelques mots qui témoignent de mon expérience à ses côtés, et c’est bien plus que cette photo ci-dessus peut exprimer… 

 

Depuis cette rencontre, depuis ce moment, nos âmes se sont réunies et nos cœurs ne se sont plus jamais séparés… On est devenus « amis » (âme-is). 

 

J’ai reconnu en lui l’enfant innocent au cœur pur plein de bonté et d’amour… simple, vrai et authentique… sans aucune prétention…

 

Dieu sait qu’il me manque et que j’ai toujours cherché et trouvé dans sa compagnie l’assurance. Mon cœur, qui a appris à avoir peur des gens et de leurs masques, a cherché et trouvé auprès de cet homme et de ses semblables la Sakina : la paix, le calme et le bonheur, tout simplement...

 

Je vais vous confier un secret qui vous surprendra peut-être. Malgré les apparences, et ce jusqu'à aujourd'hui, les foules n’ont jamais été ma zone de confort. Je suis de nature solitaire et l’enfant en moi a peur des gens. Il m’arrive encore de ne pas vouloir sortir de chez moi de peur de me confronter aux autres, de ne pas oser regarder les gens en face de peur de voir leurs mensonges, ni même simplement lire les messages que je reçois. Dans une foule, il m'arrive encore souvent de me sentir comme cet enfant qui se trouve perdu dans un bal masqué, horrifié, en grande panique, cherchant un visage familier et rassurant qu’il peut reconnaître ou qui lui rappellerait le visage de sa maman ou celui d'un proche parent.

 

Le visage de Sidi Lahcen que j’aime appeler « Abou Rajae » était un de ces visages… très rares… un visage qui me rappelait le visage de mes bien-aimés Hanini Ali, Hajja Salha et de Khalti Nejma, ces gens simples et bons qu'étaient mes grands-parents.

 

 

Comme il était beau le visage de cet « ami » ce simple « 'ammi » (tonton), ce « aammi », (qui fait partie des communs, qui ne fait pas partie de « al-khassa » l’élite Soufie ou autre…)

 

Son art de simplement être et d’être simple, me rappelait cet enseignement Prophétique que mon père aimait me répéter pour me mettre en garde contre la quête de célébrité et de renommée. Plusieurs années après le départ de notre bien-aimé Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui), son compagnon Omar a trouvé un autre compagnon nommé Mou'adh se recueillant sur le tombeau du Prophète en pleurant. Omar lui a alors demandé ce qui le faisait pleurer. 

 

Il lui répondit alors : "un enseignement que j’ai entendu du Messager de Dieu. J’ai entendu le Messager de Dieu dire : “Même un peu d’ostentation est considéré comme de l’association aux yeux de Dieu. Celui qui prend pour ennemi un Ami de Dieu, est en guerre contre Dieu Lui-même. Dieu aime les hommes purs, honnêtes et dissimulés dans la foule des gens. Ceux qui, lorsqu’ils s’absentent, on ne demande pas après eux et lorsqu’ils sont présents, personne ne mentionne leur nom ni ne les reconnaît ! Leurs cœurs sont les lampes de guidée, ils trouveraient leur chemin vers la lumière même au fond des ténèbres les plus sombres ! ». 

 

عن عمر بن الخطاب – رضي الله عنه- أنه خرج يوماً إلى مسجد رسول الله –صلى الله عليه وسلم- فوجد معاذ بن جبل – رضي الله عنه- قاعداً عند قبر النبي –صلى الله عليه وسلم- يبكي، فقال: ما يبكيك؟ قال: يبكيني شيءٌ سمعته من رسول الله –صلى الله عليه وسلم-، سمعت رسول الله –صلى الله عليه وسلم- يقول: "إن يسير الرياء شركٌ، وإن من عادى لله ولياً، فقد بارز الله بالمحاربة، إن الله يحب الأبرار الأتقياء الأخفياء الذين إذا غابوا لم يفتقدوا، وإن حضروا لم يدعوا ولم يعرفوا، قلوبهم مصابيح الهدى، يخرجون من كل غبراء مظلمة".

 

Oui, ce sont ces gens simples aux cœurs bons et purs qui sont capables de voir la Vérité et de la suivre, et ce même lorsque les « savants » tombent dans la confusion et se perdent dans les abîmes de la discorde (fitna). Seuls les gens bons sont capables de reconnaître la bonté et de la valoriser. Seuls les gens gentils reconnaissent la gentillesse et seuls les gens beaux sont capables de voir la beauté.

 

Comme le dit le Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) :

 

إنّما يعرف الفضل لأهل الفضل أهل الفضل

 

“L’éminence des hommes de grâce ne saurait être reconnue que par des hommes de grâce”

Ou encore

“La vertu des gens de vertu n’est reconnue que par des gens de vertu.”

 

Le premier cercle d’un Prophète ou d’un homme de Dieu est souvent formé de gens simples et bons. Ce sont eux qui ont pu témoigner de la Grâce chez ces hommes de Grâce, ces Prophètes et ces saints là où les philosophes et les érudits choisissent souvent de s’aveugler…

 

Cela me fait penser au slogan de mon père, qui était :

"Ne sous-estimez personne car Dieu a caché Ses Bien-aimés dans la foule des communs." 

 

En ce sens, notre maître Abou Hourayra raconte :

 

عن أبي هريرة قال : ( دخلت على النبي - صلى الله عليه وسلم - فقال لي : يا أبا هريرة يدخل علي من هذا الباب الساعة رجل من أحد السبعة الذين يدفع الله عن أهل الأرض بهم ، فإذا حبشي قد طلع من ذلك الباب أقرع أجدع على رأسه جرة من ماء ، فقال رسول الله - صلى الله عليه وسلم - : أبا هريرة هو هذا ، وقال رسول الله - صلى الله عليه وسلم - ثلاث مرات : مرحبا بيسار ، وكان يرش المسجد ويكنسه وكان غلاما للمغيرة بن شعبة ) .


"J’entrai un jour chez le Prophète. Il me dit : « Dans un instant, un homme va venir à moi par cette porte, il fait partie des sept personnes par lesquelles Dieu protège les habitants de la terre ». Un éthiopien entra alors par cette porte. Il était rasé et avait le nez coupé. Il portait sur sa tête une jarre d’eau. L’Envoyé de Dieu dit : « Abou Hourayra ! C’est lui ». Il lui dit alors par trois fois: « Bienvenue à Yasâr ». C’était l’homme qui arrosait la mosquée et la balayait. C’était un esclave de Moughira ben Chûba. »

 

Le Prophète nous enseigne également que :

 

خيار عباد الله الذين إذا رؤوا ذكر الله ، وشرار عباد الله المشاؤون بالنميمة ، والمفرقون بين الأحبة ، الباغون البرآء العنت



“Les meilleurs parmi les serviteurs de Dieu sont ceux qui suscitent en vous le souvenir et l’invocation de Dieu lorsque vous les voyez. Et les pires d’entre vous sont ceux qui répandent la calomnie, qui causent la division entre ceux qui s’aiment et qui cherchent à faire souffrir les autres.”


Sur la vertu de l’humilité, je pense aussi à cette narration dans laquelle le Prophète dit :

"Les gens du Paradis sont ceux que vous voyez aujourd’hui mal coiffés, mal vêtus, ceux qui seraient repoussés avec mépris s’ils voulaient rencontrer les gouverneurs, qui seraient rejetés par dédain s’ils demandaient à se marier, qui ne sont pas écoutés lorsqu’ils parlent. Leur besoin reste dans leurs poitrines. Leur lumière, au Jour de la Résurrection, suffirait à tout le monde si on la divisait ! »



وعنه صلى الله عليه وآله: " إن أهل الجنة الشعث الغبر، الذين إذا استأذنوا على الامراء لم يؤذن لهم، وإذا خطبوا لم ينكحوا، وإذا قالوا لم ينصت لهم، حوائج أحدهم تتلجلج في صدره، لو قسم نورهم يوم القيامة على الناس لوسعهم ".



Et notre Maître Ibn Massoud disait à ses élèves :

"Soyez les sources de la connaissance, les lampes de la guidée, les tapis de vos maisons, les lanternes de la nuit, aux cœurs jeunes, sans cesse rajeunis et rénovés mais aux vêtements vieux et usagés. Soyez connus des habitants des cieux, et inconnus des habitants de la terre."



وقال ابن مسعود: كونوا ينابيع العلم، مصابيح الهدى، أحلاس البيوت، سرج الليل، جدد القلوب، خلقان الثياب، تعرفون عند أهل السماء، وتخفون عند أهل الأرض.




Tant d’enseignements, tant de sagesses qui me viennent par la simple pensée de mon frère et ami, parti rejoindre son Créateur. Et comme dit plus haut, les Amis de Dieu sont ceux qui, lorsque tu les vois, ils te rappellent Dieu, te donnent cette opportunité de L’invoquer, de développer ta conscience de Sa Présence.

Je réalise la Grâce que Dieu m’a accordée cet honneur et ce bonheur d’avoir eu pour ami et pour ‘ammi (tonton) Sidi Lahcen, Abou Rajae, un homme de bien. Mes pensées et mes prières vont également vers ses proches. Et je prie pour que Dieu le couvre de Sa Grâce et de Son Amour pour l'Éternité. 

 

Amine

 

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !