La crise de salât 'ala Nabi et le mois de Cha'bane

art/adab/ihsan cha'bane développement spirituel marcher dans les pas des maîtres de la conscience prophète mohammed Apr 14, 2021
Nous sommes à la veille de la nuit de mi-Cha’bane, et nous avons vu que Dieu pose Son regard sur Ses serviteurs cette nuit-là, cherchant à pardonner tout le monde, excepté celui qui rompt les liens de parenté et celui qui refuse de pardonner aux autres. Il est donc nécessaire que nous nous interrogions sur les dernières heures qu’il nous reste avant cette nuit du pardon quant à l’état de nos cœurs. Et si nous trouvons en nous de la rancœur, de la rancune, que pouvons-nous faire pour nous en débarrasser ?
 
 
LE PLUS BEAU CARACTÈRE
 
Il est rapporté que le Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) a dit que celui qui serait le plus proche de lui le Jour du Jugement est celui qui a le plus beau caractère. Et quelle est sa définition du beau caractère ? Il nous l’indique dans une autre narration qui dit : “voulez-vous que je vous dise quel est le summum, l’apogée, le paroxysme du bon caractère ? Premièrement, lorsque vous pardonnez celui qui est injuste envers vous. Deuxièmement, lorsque vous cherchez à maintenir le lien avec ceux qui le coupent avec vous et enfin, lorsque vous donnez à ceux qui vous privent.” Voilà la définition prophétique de l’excellence et du bon caractère, qui est aussi la définition même de ce que nous devons chercher à atteindre pour bénéficier du Pardon Divin la nuit de mi-Cha’ban.
 
"Celui qui a le meilleur et le plus beau caractère est celui qui travaille sur lui-même, celui qui chemine et qui se laisse travailler par l'élixir, par la levure prophétique jusqu’à ce que son cœur parvienne à donner à celui qui le prive, à pardonner celui qui est injuste envers lui et à réparer le lien avec ceux qui l’ont rompu avec lui."
 - Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) -
 
En d’autres termes, celui qui a le meilleur et le plus beau caractère est celui qui travaille sur lui-même, celui qui chemine et qui se laisse travailler par l'élixir, par la levure prophétique jusqu’à ce que son cœur parvienne à donner à celui qui le prive, à pardonner celui qui est injuste envers lui et à réparer le lien avec ceux qui l’ont rompu avec lui. Bien que ce potentiel soit inné, ces trois attitudes ne sont pas des choses que l’on peut adopter facilement. Cela demande du travail, du cheminement, de la purification, de l’élévation, ce que l’on appelle “tazkiya”. Voilà le but de la prophétie.
Dans une autre narration, notre Bien-aimé nous dit : “celui qui est le plus proche de moi au Jour du Jugement est celui qui multiplie le plus de de demandes de connexion au Prophète (salât ‘ala Nabi”). Voilà l'élixir qui va vous nettoyer et vous faire parvenir au bon caractère !
 
Vous n’arrivez pas à pardonner ? Vous êtes déprimé ? Vous avez de l’anxiété ? Multipliez les demandes de connexion au Bien-aimé, c’est le meilleur antidépresseur !
 
 
LA CRISE
 
On vit aujourd’hui une crise de demande de connexion au Prophète ("salât ‘ala nabi"). C’est pour cela le fascisme musulman a vu le jour, ce monstre qui a commencer par s'attaquer à l’islam et aux musulmans, avant de se diriger vers les autres. Car celui qui a fait de son propre corps une bombe, combien de fois a-t-il répété demandé une connexion au Prophète par jour selon vous ?
 
Lorsque nos grands-mères faisaient les gâteaux de l’Aïd, il n’y avait pas moins de 12 000 demandes de connexion au guide de l'humanité (que Dieu nous connecte à sa lumière) comme ingrédient principal. On lit aussi dans les livres que dans les centres de développement spirituels (zaouïas), ceux qui préparent la nourriture pour les cheminants la préparaient en psalmodiant des demandes de connexion.
 
Aujourd’hui, il est prouvé que si l’on prend un verre d’eau et qu'on lui prononce des insultes, il deviendra un poison pour celui qui le boit. Si au contraire on lui dit des paroles positives, il sera une guérison pour le corps. Pour ceux qui ont besoin de se référer à la science pour croire ce que leur Prophète leur a dit, cela a été prouvé. Et quel message peut être plus positif que la demande de connexion au prophète ?
 
 
QUE DEMANDE-T-ON DANS LES "SALÂT 'ALA NABI"
 
Beaucoup traduisent aujourd’hui la demande de connexion au Prophète par “ô mon Dieu, envoie paix et salut sur Mohammed” ou “prie sur le Prophète Mohammed”. Mais le Prophète n’est pas un tapis de prière ! Nous l'avons dit et le répétons, c’est une mauvaise traduction. C’est une traduction qui ni complète, ni juste.
 
En réalité, nous sommes en train de demander à Dieu d’établir une connexion entre nous et le Prophète Mohammed (que Dieu nourrisse son être, sa lumière et notre connexion à lui).
 
Lorsque tu répètes des formules de "salât ‘ala Nabi", tu es en train de prier pour toi-même, tu es en train de demander que ton cœur soit lié au cœur de Mohammed. Tu es en train de demander un lien, un attachement au Prophète. Tu es en train de dire : “Ô mon Dieu qui es plus Proche de moi que moi-même, établis une connexion forte entre moi et mon Bien-aimé Mohammed ainsi que sa famille et ses héritiers bénis au cœurs sanctifiés”.
 
Et là, ta patience va être nourrie de sa patience. Ta prosternation va être nourrie dans sa prosternation. Ton inclinaison va être forgée dans son inclinaison. Ta gratitude va être nourrie de sa gratitude. La gratitude du Prophète sera comme la maman, et la tienne comme le bébé, elle deviendra grande, mature, jour après jour, grâce à la gratitude du Prophète Mohammed qui fait l’éducation de ta gratitude et ainsi de suite… Parce que tu auras un lien établi avec lui.
 
"Lorsque tu répètes des formules de "salât ‘ala Nabi", tu es en train de prier pour toi-même, tu es en train de demander que ton cœur soit lié au cœur de Mohammed. Tu es en train de demander un lien, un attachement au Prophète."
 
Accueille le Prophète Bien-aimé dans ta vie et tu accueilleras l'Unicité Divine (Tawhid), parce que Mohammed n’est que le moyen (wassila) et la monture de cette Unicité. Lorsque tu accueilles Mohammed, tu accueilles Dieu. Tu ne peux accueillir Mohammed sans accueillir Dieu, et tu ne peux accueillir Dieu sans accueillir Mohammed. C’est une impossibilité.
 
Même ceux qui accueillent Dieu et qui n’ont pas entendu parler du Prophète (par exemple, parce qu’ils sont venus avant lui, ou parce qu’ils sont venus après lui et n’ont pas entendu le message, ou encore que le message leur a été mal présenté), même s’ils ne connaissent pas Mohammed, au moment de leur mort, lorsque l’image du Prophète Mohammed (que Dieu nourrisse son être, sa lumière et notre connexion à lui) va leur être exposée, il va leur être demandé “ qu’avez-vous à dire sur cette personne ?” Ils vont dire : “c’est elle ! C’est elle, la lumière que je suivais toute ma vie ! C’est lui ! Je suivais cette lumière-là.”
 
Car, dans quelle lumière ont-ils pu suivre Dieu et aimer Dieu si ce n’est dans la lumière de Mohammed ? Le Prophète Mohammed n’est pas juste une histoire, il est aussi une lumière. Et c’est dans sa lumière que l’on peut accéder à Dieu.
 
 
CHA'BANE
 
On peut voir le lien évident dans le fait que le mois de Cha’bane est à la fois le mois du Prophète et le festival de la demande de connexion au Prophète, et aussi le mois dans lequel se cache la Nuit du pardon, pile à la moitié du mois.
 
Car, selon la définition prophétique, qu’est-ce que le pardon ? C’est le summum de la vertu et du bon caractère. Et il nous est dit de multiplier les formules de connexion au Prophète durant ce mois, car c'est de cette façon que nous pourrons voir une évolution dans notre caractère, dans notre patience, dans notre gratitude, dans notre sentiment de paix, dans nos familles, partout. Nous allons trouver de l’oxygène et de la vie !
 
"Qu’est-ce que le pardon ? C’est le summum de la vertu et du bon caractère."
 
Car la demande de connexion au Bien-aimé (que Dieu nous connecte à lui pour l'éternité) est une science exacte : elle purifie l’air, l’eau, les esprits, les cœurs et tout l’environnement. La pollution spirituelle qui est pire que la pollution matérielle, elle n'est d'ailleurs qu'un indice, une conséquence de la pollution spirituelle ! Et c'est avec la demande de connexion au prophète que l'on peut lutter contre cette pollution-là.
 
C’est le médicament pour les cœurs, le médicament pour l’oxygène et pour la nourriture. Ce n’est pas un mythe, c’est une science exacte ! Par la Grâce Divine, cela va embellir les caractères et lorsque le caractère de l’être humain sera élevé et embelli, ce monde sera enfin en paix.
 
Amine
Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !