La primordialité de la lumière mohammadienne

lumière mawlid prophète mohammed rabi' al-awwal se développer en tant qu'être humain Oct 26, 2021

La lumière mohammadienne (an-nour mohammadi) ou lumière prophétique est l'élément le plus noble dont tous les autres éléments (terre, eau, feu, air, éther) sont issus. On dit de cet élément qu’il est premier et primordial : il est le premier à avoir été créé et tous les autres éléments ont été créés à partir de lui. 

 

Cette notion de primordialité est annoncée dans un récit (hadith) très célèbre qui rapporte qu’un compagnon a un jour demandé au Prophète (que Dieu continue de nourrir son être et notre connexion à lui) quelle fut la première chose créée, ce à quoi il répondit : « La première chose qui fut créée c’est la lumière de ton Prophète ». Bien que ce récit ait fait l’objet de débat, la grande majorité des savants sont d’accord sur le fait qu’il est cohérent au niveau de la logique et du sens. 

 

UNE QUESTION DE LOGIQUE

Si nous l’analysons d’un point de vue philosophique et scientifique, ce récit n’est pas seulement logique, il s’impose. En effet, Platon a théorisé le fait que toute entité ne peut être assimilée, comprise, saisie que par “l’entité-mère” d’où il a puisé son essence, l’entité qui est son origine. Par exemple, si l’on jette une pomme par terre, elle finira par se dégrader sur le sol. On dit qu’elle est biodégradable : elle retourne à la terre qui est son élément d’origine, l’élément dont elle est issue et qui va l’assimiler.

Ainsi, si toute entité ne peut être assimilée que par son élément d’origine, son “élément-mère”, on peut facilement en déduire la primordialité de l’intelligence humaine (al-‘aql) car c’est elle qui peut donner sens, comprendre et assimiler les choses et les notions autour d’elle. Si l’intelligence humaine n’était pas mère des créations autour, elle ne serait pas capable de les comprendre, de les saisir, de les assimiler.

Toute la création est un domaine de méditation, de réflexion et de compréhension pour l’intelligence humaine que l’on appelle aussi la lumière humaine, pour peu que l’être humain s’identifie à cette lumière-là et non aux éléments qui constituent sa matière physique (terre, eau, feu). Cette lumière n’est autre que la lumière mohammadienne, la lumière prophétique. Et dans la chaîne généalogique et épistémologique de la création, on peut dire que cette dernière est la mère, le père et le repère vers qui remonte la filiation de toutes les notions. 

 

DEUX "MONDES"

Pour revenir à la philosophie, Platon nous dit également que les objets existent matériellement car ils existent d'abord dans le “monde des idées”. L’existence terrestre et matérielle est selon lui le monde des simulacres et des mauvaises copies. La vérité des choses se trouve dans le monde de la lumière humaine, le monde de l’intelligence.

Ceci se retrouve dans un verset du Qor’an qui nous dit que “Dieu a enseigné à Adam tous les noms”. Il est facile de comprendre que notre maître Adam (que Dieu continue de nourrir son être et notre connexion à lui) n’aurait pas pu connaître et reconnaître toutes les choses autour de lui (arbres, animaux, paradis, anges, cosmos, etc.), s’il n’avait pas été leur origine dans la chaîne de la connaissance qui est le monde des essences, le monde des idées et des idéaux. Par ailleurs, dans une autre narration, Dieu lui dit, en parlant de la création : “c’est pour toi que J’ai créé tout cela”. Ce qui signifie que dans le monde des idées, la première “idée” ou volonté de Dieu est de créer Adam. Le reste de la création n’est qu’une conséquence de sa création à lui. 

 

 

LA MÊME ESSENCE

Si l’essence de notre père Adam est l’essence-mère, il nous faut comprendre qu’elle est en réalité celle de l’être humain parfait, complet et accompli : l’essence et la lumière du Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui). 

Pour comprendre cela, nous avons besoin d’imager les choses. Disons que la vie est un récit dont Dieu serait l’Auteur et notre bien-aimé Mohammed le héros. Comme dans tout autre récit, il y a une filiation dans les idées, et tout part en réalité de la fin : c’est parce qu’il y a eu une idée maîtresse première que toutes les autres idées ont été pensées. C'est pour la conclusion que toute l'histoire a existé, et c’est donc vers cette dernière que tout le texte converge. Tout tourne autour de son orbite et tout se définit par rapport à lui : car l'essence de toute chose découle de lui. 

 

 

"La vie est un récit dont Dieu est l’Auteur et notre Bien-aimé Mohammed le héros" 

 

 

Ainsi, c’est donc parce qu’Il avait créé la lumière mohammadienne en premier que Dieu a créé notre maître Adam. Et c’est à partir de cette lumière prophétique qu’Il a décidé, dans Sa Grande Sagesse et Sa Grande Générosité, de créer toute la création. 

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !