La Rose de son Père

alignement amour conscience universelle marcher dans les pas des maîtres de la conscience prophète mohammed sainte famille Jan 24, 2022
 
“On chante son nom
On vénère sa descendance…
On perpétue son aura mystique dans les récits prophétiques
Mais connaît-on vraiment Fatima Zahra ?
Celle qui a vécu secrètement et qui est partie doucement sans faire de bruit”
Auteur inconnu
 
 
Hier, nous célébrions l’anniversaire de la naissance de notre mère Fatima-Zahra, la fille du Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir leur être et notre connexion à eux). Notre Bien-aimé l’aimait d’un amour très particulier et unique, son amour et son affection pour elle est de notoriété publique. Elle est sa “Zahra”, sa “rose”, la fleur de son cœur, la prunelle de ses yeux, et il en a témoigné à plusieurs reprises. Il a dit, entre autres paroles d’amour, à son sujet :
 
“Fatima fait partie de moi et je fais partie d’elle. Ce qui l’attriste, m’attriste et celui qui l’attriste, m’attriste”.
 
Ou encore, en s’adressant à elle cette fois-ci :
 
« Ô Fatima, Dieu est Satisfait lorsque tu es satisfaite, et Dieu est Insatisfait lorsque tu es insatisfaite. »
 
Au-delà du romantisme et du sentimentalisme qui trop souvent s’imposent dans la lecture de ce genre de narrations, je nous invite à prendre le temps de méditer ces paroles, car même si le Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) est le père idéal, l’épitomé même de l’affection parentale, ses mots sont plus que des mots d’affection d’un simple père envers sa fille. On parle ici de l'homme qui fut le plus grand sage que la terre ait porté, le porteur de la plus grande intelligence humaine, aussi nous ne devons jamais réduire ses paroles à un sens superficiel apparent, mais plutôt toujours chercher les enseignements spirituels et les sagesses que contiennent chacun de ses mots comme chacun de ses actes.
 
De manière générale, dans toutes ses interventions, il parvenait par ces mots très simples, à communiquer plusieurs niveaux de signification. Il s’adressait en même temps aux différents niveaux de conscience (mental, rationnel, émotionnel, spirituel) de ceux qui l’entouraient, comme il s’adresse toujours aujourd'hui à nos différents niveaux de conscience à nous. Il avait cette capacité de pouvoir donner des enseignements très profonds et centraux dans notre relation avec Dieu juste par quelques mots très simples en apparence.
 
 
 
 

 

 

CÉLÉBRER LA VRAIE APPARTENANCE

Le fait qu’un père choisisse d’exprimer son amour et de louer sa fille de cette façon est une leçon, un enseignement en soi. On constate qu’il n’a pas mentionné sa connaissance, il n’a pas mis en avant sa beauté ni telle ou telle capacité. Il n’a pas dit “ma fille est une princesse, c’est la plus belle de toutes les filles du monde”, ni “ma fille est la plus intelligente de toutes les filles du monde” ni même encore : “ma fille saura apporter des solutions à toutes les crises du monde”, même si cela aurait été vrai.
 
Plutôt, il a dit : “Fatima fait partie de moi, elle m’appartient et je lui appartiens”. En d’autres termes : Fatima et moi sommes unis, nous ne sommes qu’un. Ou encore : “Fatima appartient à Dieu, Dieu est Satisfait lorsqu’elle est satisfaite, Dieu est Insatisfait lorsqu’elle est insatisfaite.” C’est très profond là aussi : Fatima appartient à Dieu, Fatima est bien enracinée en Dieu.
 
Cette remarque nous amène à nous interroger : qu’est-ce qui est louable chez nos enfants, et chez les êtres humains de manière générale ? Qu’est-ce qui compte vraiment ? Qu’est-ce qu’on doit chercher dans cette vie pour être honoré et se sentir aimé ?
 
La réponse est là, dans ces mots si simples : c’est l’appartenance à Dieu et à Son Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) qui mérite d’être valorisée et célébrée. C’est le fait d’être un “‘abdullah”, un serviteur du Divin, une personne qui ne se reconnaît que cette identité-là, qui ne vit et ne se définit que par et à travers celle-ci, une personne qui délaisse toutes les autres définitions et identités illusoires que vont vouloir lui imposer les êtres et les choses autour d’elle pour ne se réclamer que de Dieu, et du Prophète. Et on voit bien ici, que c’est la même chose : appartenir à Dieu et appartenir à l’Homme de Dieu, qui plus est au Bien-aimé, c’est la même appartenance, la même identité.
 
Voici donc une première leçon qu’on peut tirer : si vous voulez exprimer votre amour et votre affection à votre enfant, si vous voulez louer vos enfants ou vos élèves, louez-les avec ce critère-là, dites-leur : “mes chers enfants, vous appartenez à Dieu, vous avez un lien particulier et unique… un secret avec Dieu, et vous comptez pour Lui comme vous l’avez placé au centre de votre vie… Vous appartenez au Prophète, vous êtes “les siens” et ses bien-aimés… Il porte un grand amour et un grand souci pour vous et votre lien avec lui est cher à ses yeux autant qu'à vos yeux, cher à son cœur autant qu'à votre cœur… Vous appartenez aux Hommes de Dieu, vous faites partie de leur cercle béni. Vous êtes des hommes et femmes de vérité, de courage et de partage… Vous êtes aimés, vous êtes plantés et enracinés dans le terrain de Dieu et son Prophète”.
 
 
 
TÉMOIGNER POUR SON ÉLÈVE
 
Une autre réflexion peut naître de ces deux simples narrations. On voit que le Prophète, lui qui est le témoin par excellence, celui qui viendra témoigner pour l’humanité au jour des Révélations, vient ici livrer un témoignage très important.
 
Dire que ce qui attriste Fatima attriste le Prophète, et que Fatima est attristée par ce qui attriste le Prophète, revient à dire qu’elle est touchée par les mêmes choses que son père, exclusivement. De même dire que Dieu est Satisfait lorsqu’elle est satisfaite et Insatisfait lorsqu’elle est insatisfaite revient à dire que Fatima n’est satisfaite que pour et par ce qui satisfait Dieu. En d’autres termes, son alignement avec le Souci et l’Amour Divins et Prophétiques est complet, parfait.
 
Elle ne se fait de la peine que pour les choses qui méritent notre peine. Elle ne s’attriste que pour les bonnes raisons, ce qui signifie que ses sentiments comme ses émotions sont pilotés par sa conscience, par son esprit, en d’autres termes, par Dieu et Son Prophète, par la Révélation. Ses émotions sont contrôlées par l’Esprit saint.
 
Et cet état porte un nom, c’est ce qui s’appelle l’accomplissement, la réalisation, ou encore la maturité émotionnelle et spirituelle.
 
Fatima était une personne réalisée, une personne mature. Une personne qui a cheminé, car cet accomplissement n’est pas chose facile à atteindre. Cela demande de l’effort, du courage, de la patience, de la loyauté. On peut donc entendre dans ces mots la voix du Maître spirituel qui dit à son élève : “je témoigne pour toi maintenant que ton fruit est mûr, tu es une personne réalisée. Tes émotions ne sont pas maîtres en toi, elles sont désormais contrôlées par le maître en toi qui est l’esprit, le Souffle Divin en toi”.
 
 
 
 
LE MODÈLE DE L’ACCOMPLISSEMENT FÉMININ MOHAMMADIEN
 
Une autre compréhension de ces narrations peut également être mise en avant. Dire d’une personne lambda qu’elle est maître de ses émotions est déjà très significatif. Dire cela d’une femme est encore plus lourd de sens. On sait bien comment les femmes sont habituellement décrites, présentées et encouragées à être et à se comporter.
 
Qu’est-ce qu’une femme dite “accomplie” dans la représentation majoritaire d’aujourd’hui ? C’est une femme très sensible et réactive, capricieuse, contradictoire, qui ne contrôle pas ses “émotions” ou plutôt le poids de ses sentiments, qui peut maltraiter et délaisser son amoureux ou son conjoint sans raisons particulières puisqu’elle est “indépendante” et “maître gouverneur de sa vie et de ses choix”.
 
D’ailleurs, dans beaucoup de mythologies (arabe, grecque, persane ou romaine), le symbole de la femme c’est la déesse Vénus, déesse de toutes les contradictions : déesse de la terre, de la mer et de la fertilité mais aussi déesse de la guerre et de la destruction en même temps. Celle qui surprend par une pluie de générosité inattendue, puis l’instant d’après peut tout écraser par sa colère injustifiée, irrationnelle. Ses amoureux, quels qu’ils soient selon les mythes, souffrent alors de cette attitude capricieuse.
 
 
 
 
 
Et nous voyons ici comment notre Bien-aimé (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) vient inverser ce modèle en présentant le modèle de l’accomplissement féminin mohammadien qui est tout à fait différent, bien que le nom soit conservé. En effet, Vénus se nomme az-Zahra en arabe… Était-ce que c’était voulu ? Seuls Dieu et Son Prophète le savent...
 
Toujours est-il qu’il dit encore au sujet de sa fille : “Fatima illumine et resplendit pour les habitants du Ciel comme la planète Vénus resplendit pour les habitants de la Terre”, qui ne sont autres que les Anges. Et qu’est-ce qui peut faire briller et resplendir un être humain aux yeux des habitants du Ciel ?
 
Il ne s’agit pas de beauté physique ici, nous sommes sur un tout autre niveau de conscience et d’existence. Ce que les Anges aiment admirer et contempler, et ce dont le Prophète parle, c’est de la beauté humaine qui se trouve dans la personnalité, dans le caractère, mais aussi dans le travail de développement de conscience (dhikr).
 
On sait cela car dans une autre narration, le Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) dit : “Les habitants du Ciel envoient des ambassadeurs qui cherchent les lieux où se forment des cercles de développement de conscience (dhikr), des cercles de développement de la beauté des cœurs. Ces cercles scintillent, resplendissent pour les gens du Ciel comme les étoiles pour les gens de la Terre”. Pour un autre compagnon, il a dit : “Abu Dhar est peut-être méconnu sur terre, mais il est très connu au Ciel. Sa place scintille pour les habitants du Ciel comme les étoiles scintillent pour les habitants de la Terre”.
 
C’est donc la beauté du cœur et de l’intérieur de Fatima, c’est cette conscience universelle, cette lumière intérieure cultivée et renforcée par l’Amour Divin, par ses moments d’intimité passés à penser à Dieu et à Lui parler qui font qu’elle resplendit et illumine les habitants du Ciel.
 
 Star, Léger, Éclater, Cercles Lumineux
 
 
Ainsi était notre Dame Fatima, la splendide et resplendissante Zahra, la rose du jardin prophétique, le modèle par excellence de l’accomplissement spirituel universel, et de l'accomplissement au féminin en particulier. Que Dieu nous connecte à elle ainsi qu’à tous ses descendants bénis aux cœurs sanctifiés. Puissions-nous être alignés avec cette lignée bien alignée. Amine.
 
____________________________________
 
Enseignement extrait de la conférence du 08 mars 2019 donnée à la Grande Mosquée de Strasbourg, en France, que vous pouvez retrouver en intégralité ici. 
 
 
 
Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !