Le Mawlid : s'oublier pour mieux se retrouver

développement de conscience mawlid prophète mohammed se développer en tant qu'être humain Oct 15, 2021

 

Le Mawlid est la célébration de la venue en ce monde de notre bien-aimé Prophète Mohammed (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui), le maître de toute la création, le modèle d’accomplissement le plus abouti de toute l’histoire de l’humanité. A cette occasion, toute la communauté des croyants montre sa joie d’avoir la foi et nourrit sa foi par l’expression de la joie. 


Chacun d’entre nous possède enfoui au fond de lui une graine de vie, ce potentiel d’accomplissement dans la Présence Divine. Un des objectifs des célébrations du Mawlid est de nous faire prendre conscience de ce potentiel caché, parfois gâché, qui sommeille en nous, ce trésor qu’est notre vraie identité : la réalisation pleine et entière de notre appartenance totale et exclusive à Dieu. 


Il est triste de constater que de nos jours, beaucoup veulent vivre leur foi comme une histoire dont ils seraient les héros. La majorité d’entre nous souhaite être au centre de leur expérience religieuse. Tout est autour de soi : “C’est mon expérience, mon cheminement spirituel, ma foi, ma religion, ma guidance”… L’égocentrisme a infesté chaque domaine de notre existence, même la religion. On “fait” la Salât, on “fait” une prière, on “fait” des actes d’adoration, puis on se demande ce que l’on a retiré de tout cela, ce que cela nous a apporté, où l’on en est… toute notre attention est fixée sur nous-même.

Or, fonctionner ainsi est dangereux et pourrait te conduire non pas au cheminement vers la Présence Divine, mais plutôt au fait de donner à Dieu, au Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) et aux hommes de Dieu des rôles accessoires dans un film médiocre appelé drame personnel, dans lequel c’est toi qui jouerais le rôle principal.
 

 

"De nos jours, beaucoup veulent vivre leur foi comme une histoire dont ils seraient les héros."

 


Alors qu’en réalité, c’est le chemin inverse que nous devons emprunter : accepter de s’oublier pour mieux se retrouver. Se perdre soi-même de vue pour mieux exister.  

Car si tu concentres ton attention sur toi-même, tu risques de cacher à tes yeux la Présence de Dieu, qui est pourtant Omniprésente, Permanente. Comme celui qui prend une pièce de monnaie et qui la rapproche si près de son œil qu’elle finit par lui masquer la présence du soleil. Alors que le soleil est toujours là, gigantesque, flamboyant et que la pièce de monnaie est toute petite. 

 

C’est exactement par ce même mécanisme que notre ego veut nous voiler la Présence de Dieu et la Présence du Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui) : en nous plaçant nous-mêmes trop près de notre regard, de notre attention.

Pour nourrir la graine en nous, nous devons nous exposer au soleil qu’est Mohammed et à la pluie généreuse représentée par la pratique régulière et assidue des exercices de développement de notre conscienceMais pour pouvoir bénéficier de ces cadeaux de Dieu, il nous faut commencer par enterrer nos graines. Car si l’on continue à baigner dans l’auto-satisfaction, à se pavaner, à s’admirer, à se regarder, notre graine ainsi exposée finira par brûler sous la lumière du soleil et par pourrir à cause de la pluie. La même pluie et le même soleil qui peuvent faire pousser cette graine et la faire fleurir peuvent la détruire si elle n’est pas enterrée et la laisser effritée, vidée de son potentiel de vie, réduite à néant. 

 

DEVIENS UN AMOUREUX

Le chemin le plus court, pour pousser, c’est donc s’enterrer. S’oublier. S’abandonner soi-même pour mieux se retrouver. Se définir comme une ligne dans une page de la biographie du Prophète (que Dieu continue de nourrir son être, sa lumière et notre connexion à lui).

 

Une des raisons pour lesquelles on célèbre le Mawlid ?

C’est son histoire qui compte, pas la tienne. C’est sa vie qui compte, pas la tienne. C’est sa biographie qui compte, pas la tienne. C’est sa victoire qui compte, pas la tienne. Ne te soucie pas trop de ton histoire. Deviens un amoureux et donne-toi au bien-aimé, comme les compagnons l’ont fait en leur temps. Et là, sa victoire deviendra ta victoire. Son héritage deviendra ton héritage. Ta renaissance sera alors un écho, une résonance de sa naissance. 

 

"C’est son histoire qui compte, pas la tienne. C’est sa vie qui compte, pas la tienne. C’est sa biographie qui compte, pas la tienne. C’est sa victoire qui compte, pas la tienne. Ne te soucie pas trop de ton histoire. Deviens un amoureux et donne-toi au bien-aimé, comme les compagnons l’ont fait en leur temps."

 

Et inversement, tu pourras dire que sa naissance a eu lieu pour que tu puisses vivre ta renaissance. A l’image d’une goutte d’eau qui, lorsqu’elle revient à sa source peut affirmer qu’en elle résident toutes les richesses de l’océan. Elle peut désormais proclamer sans mentir qu’au fond d’elle se cachent les plus beaux poissons, les coraux et les trésors car elle est revenue à l’océan, elle s’est fondue en lui. L’océan et elle ne font plus qu’un. Alors que si elle reste isolée, elle finira par s’évaporer, par disparaître.

 

Il faut accepter de s’oublier pour laisser place au Prophète en nous. Alors, quel que soit le contexte dans lequel Dieu t’a placé, quelle que soit ta situation, aujourd’hui, célèbre Mohammed ! 

 


 

Enseignement donné au Mawlid de Villeneuve sur Lot en Novembre 2018 

Vous aussi, devenez un acteur de cette réconciliation intégrale et un investisseur de ce projet par vos prières et vos dons à l'Institut Ha-Mim.
Soutenir l'Institut Ha-Mim

Restez connectés à nos publications !